Dans cet article, nous comparerons les casques VR des géants technologiques du marché de la RV : HTC VS Oculus. Chaque entreprise fabrique plusieurs appareils, et chacun d’entre eux convient mieux à une certaine activité que les autres.

Au cours des dernières années, le marché des casques de RV a explosé. Il est de plus en plus difficile de faire un choix optimal car les fabricants de casques VR proposent même plusieurs appareils.

Casques VR HTC VS Oculus
Casques VR HTC VS Oculus

Il n’est pas plus facile que la RV ait un large éventail d’applications : de la consommation occasionnelle de médias et des systèmes éducatifs aux jeux durs et aux simulations commerciales complexes.

Commençons par un aperçu général de tous les derniers modèles d’Oculus et de HTC. Nous passerons ensuite à une comparaison approfondie entre eux sur plusieurs supports :

  • Vidéo ;
  • Audio ;
  • Précision ;
  • Confort.

Enfin, nous nous plongerons dans le domaine des applications professionnelles pour déterminer quel casque est la solution optimale pour les tâches liées à l’entreprise, telles que la formation, le marketing et la gestion.

Comparaison casques VR :

Casque VR Dimension Poids Écran Résolution Vision Suivi FPS
Oculus GOOculus Go190 x 105 x 115 mm467 gLCD1280 x 720 par œil 110 °3 DOF72 Hz
casque VR Oculus Rift SOculus Rift S‎275 x 95 x 133 mm563 gLCD1280 x 1440 par œil 110 °6 DOF80 Hz
Voir sur Amazon
Casque VR Oculus QuestOculus Quest‎193 x 105 x 222 mm571 gOled1440 x 830 par œil 110 °6 DOF72 Hz
Voir sur Amazon
HTC Vive Pro casque RVHTC Vive ProNA500 gAmoled1440 x 1600110 °6 DOF88 Hz
Voir sur Amazon
Casque VR HTC Vive CosmosHTC Vive CosmosNA651 gAmoled1440 x 1700108 °6 DOF90 Hz
Voir sur Amazon

Vue d’ensemble de l’Oculus Go

Oculus GO
Oculus Go
Avantages
  • Casque VR autonome
  • Prix raisonnable
  • Compatible avec la plateforme Samsung Gear VR

L’Oculus Go est un casque de RV autonome et sans fil, lancé par Facebook en mai 2018. L’appareil ne supporte que trois degrés de liberté (3 DOF) et n’est pas applicable pour les simulations à l’échelle de la pièce.  Ainsi, l’expérience de RV occasionnelle Oculus Go est surtout adaptée aux médias passifs ou aux applications basées sur de simples interactions debout.

Le casque est actuellement proposé au prix de euros pour une version de 64 Go et de 149 euros pour une version de 32 Go, ce qui inclut le casque lui-même et un simple contrôleur sans fil. Oculus Go peut constituer une excellente passerelle vers la RV pour les utilisateurs occasionnels grâce à son faible coût, sa qualité d’image décente et son processus de configuration simple. Cependant, ce n’est pas le meilleur choix pour les applications professionnelles sophistiquées ou les joueurs invétérés.

Vue d’ensemble de l’Oculus Rift S

casque VR Oculus Rift S
Oculus Rift S
Avantages
  • Facile à installer
  • Pas de capteurs externes à configurer
  • De l’espace pour les lunettes

L’Oculus Rift S, contrairement à l’Oculus Go, est un casque VR qui doit être connecté à un PC pour fonctionner. Il a été lancé par Facebook en mars 2019 et a été conçu pour remplacer la première génération du casque Rift CV 1.

Cet appareil est vendu au prix de 399 € et est livré avec deux contrôleurs Oculus Touch prêts à l’emploi. Le casque supporte six degrés de liberté, ce qui le rend applicable pour des interactions RV complexes. Il est également doté d’un système de suivi intérieur/extérieur qui ne nécessite pas l’installation de périphériques et de capteurs supplémentaires, ce qui facilite le processus d’installation par rapport aux autres casques attachés.

Vue d’ensemble de l’Oculus Quest

Casque VR Oculus Quest
Oculus Quest
Avantages
  • Solution VR autonome
  • Peut diffuser du contenu sur smartphones et téléviseurs
  • Suivi de position 6 DOF
  • Large choix d’applications et de jeux
  • Graphismes nets avec un flou de mouvement minimal

L’Oculus Quest est une étape de plus que Oculus Go. Il offre le même niveau de confort avec une expérience totalement libre. Il offre également six degrés de liberté et peut être utilisé pour des expériences de RV plus immersives.

Son prix est de 399 €p pour une version de 64 Go et de 499 € pour une version de 128 Go. Il est livré avec les deux mêmes contrôleurs Oculus Touch que ceux de Rift S. Tout comme le Go, il ne nécessite aucun périphérique externe et peut être utilisé immédiatement après l’achat.

La qualité de l’image, l’expérience autonome sans câble et le système de suivi décent font de l’Oculus Quest un bon choix pour les applications personnelles et professionnelles.

Vue d’ensemble du HTC Vive Pro

HTC Vive Pro casque RV
HTC Vive Pro
Avantages
  • Affichage de haute résolution
  • Bloque la lumière mieux que le HTC Vive original
  • Casque d’écoute ViveBuilt-in

Le HTC Vive Pro est un casque PC VR avec câble qui a été mis sur le marché par HTC en janvier 2018. Il offre six degrés de liberté, d’excellents visuels et un système de traçage externe précis.

Ce casque est plus difficile à installer que les appareils Oculus car il nécessite l’installation de stations de base externes pour activer le système de traçage à l’échelle de la pièce.

Le casque est vendu au prix de 599 €, et le prix ne comprend pas les contrôleurs et les stations de base de suivi, qui doivent être achetés séparément. Il nécessite également un PC plus puissant pour fonctionner.

Il existe également une version HTC Vive Pro Eye qui prend en charge l’eye-tracking (suivi oculaire) et le rendu à fovéation fixe, au prix de 799 €.

Vue d’ensemble du HTC Vive Cosmos

Casque VR HTC Vive Cosmos
Casque VR HTC Vive Cosmos

Le HTC Vive Cosmos est un casque sans fil haut de gamme avec des graphismes attrayants et de qualité, et des problèmes de système de suivi interne moins attrayants.

Doté d’un système de suivi interne comme sur le Rift S et l’Oculus Quest, le suivi interne du HTC Vive Cosmos ne fonctionne pas aussi bien. Une solution recommandée est d’acheter un système de suivi externe similaire à celui de HTC Vive Pro.

Le HMD (écran monté sur la tête) est actuellement vendu au prix de 699 € et comprend une paire de contrôleurs prêts à l’emploi. Il existe également une version Cosmos Elite qui est fournie avec un système de suivi externe SteamVR plus précis et qui coûte 899 €.

HTC VS Oculus : Comparaison des vidéos

Qualité vidéo Oculus Go

L’Oculus Go est équipé d’un écran LCD de 5,5 pouces, 2560 x 1440 px 538 ppi, et offre une qualité d’image décente que vous n’attendriez pas d’un casque dans sa gamme de prix.

L’appareil utilise des lentilles de Fresnel qui sont devenues une avancée majeure par rapport à tout ce qui était disponible avant l’Oculus Go. La quantité de Godrays a été considérablement réduite, surtout par rapport à l’Oculus Rift CV1 et au HTC Vive Pro.

De plus, Oculus Go utilise un affichage de pixels à bandes RVB complètes, où chaque pixel à l’écran est affiché par trois sous-pixels. Cela rend l’Oculus Go presque aussi bon que le HTC Vive Pro en termes d’effet de porte d’écran, même si la résolution de l’écran du Vive Pro est nettement supérieure.

En fait, vous pouvez voir dans le tableau ci-dessous que la qualité d’image d’Oculus Go n’est pas si éloignée de celle d’HTC Vive Pro, ce qui est surprenant étant donné que ce dernier est presque trois fois plus cher.

oculus go vs htc vive
Comparaison qualité d’image Vive Pro VS Go

L’Oculus Go est doté d’un rendu fovéfié fixe qui rend le centre de l’image plus net que ses bords, optimisant ainsi les performances globales du casque.

Dans l’ensemble, son écran LCD permet de voir clairement le texte et de regarder des vidéos. Cependant, il présente certains inconvénients. Le taux de rafraîchissement est de 72 Hz, ce qui est inférieur aux 80 Hz standard des casques PCVR actuels. Malgré tout, l’affichage est bien meilleur que celui des systèmes VR vacillants basés sur les téléphones mobiles qui fonctionnent à 60 Hz.

Il y a également un problème de rendu des tons noirs, mais ce problème est assez courant pour les écrans LCD en général. Le champ de vision est d’environ 101 degrés, ce qui est légèrement inférieur aux 110 degrés de Rift.

Oculus Rift S Qualité vidéo

Par rapport au Rift CV1 original, l’Oculus Rift S est une mise à niveau complète du département vidéo. Il est doté d’un seul écran LCD de 2560 x 1440 pixels fonctionnant à 80 Hz.

Bien que les spécifications ne soient pas si impressionnantes sur le papier par rapport à l’Oculus Quest (2x 1600 x 1499 OLED), aux 2x 1600 x 1440 AMOLED 90 Hz du HTC Cosmos, et même au vieux Rift (OLED, 90 Hz), ne vous laissez pas tromper : l’image que vous obtenez pour le prix est excellente. De plus, la différence entre 80 Hz et 90 Hz n’est pas du tout perceptible.

C’est parce que l’Oculus Rift S est livré avec le même jeu de lentilles de Fresnel et le même affichage de pixels à bandes RGP qu’Oculus Go, ce qui réduit considérablement les problèmes liés aux rayons. En raison de la résolution accrue, la qualité de l’image est supérieure à celle du Rift original et de l’Oculus Go, et se rapproche davantage du HTC Vive Pro. L’image est claire, les couleurs sont vives et l’effet de porte d’écran est minime.

Le champ de vision est à 110 degrés, ce qui est légèrement meilleur que celui du Rift original. Malheureusement, il y a un inconvénient : L’Oculus Rift S n’a pas de réglage IPD (distance interpupillaire) car il n’a qu’un seul panneau LCD. L’utilisation d’un casque VR peut entraîner une fatigue supplémentaire pour vos yeux si votre DPI ne se trouve pas dans un point sensible.

Enfin, les couleurs noires ne sont pas si noires que cela, ce qui pose un problème pour les écrans LCD en général. Ce déficit fait vraiment oublier les jeux effrayants et les environnements sombres, mais dans l’ensemble, il n’est pas mauvais par rapport à ce que proposent les autres casques.

Qualité vidéo de l’Oculus Quest

L’Oculus Quest, avec ses deux écrans OLED Pentile de 1440 x 1600 px, fournit une image claire et nette, comparable à celle de Rift S, même si son taux de rafraîchissement est fixé à 72 Hz. La baisse du taux de rafraîchissement est à peine perceptible par rapport aux 90 Hz d’origine sur le Rift, car l’Oculus Quest utilise les mêmes lentilles de Fresnel de haute qualité que celles de l’Oculus Rift S et Go.

fresnel diagram

Pour optimiser ses performances, ce casque portable utilise également un rendu fovéfié fixe de la même manière qu’Oculus Go, mais la qualité d’image est meilleure en raison de la résolution plus élevée des écrans. Il traite également mieux les niveaux de noir grâce aux écrans OLED.

HTC Vive Pro Qualité vidéo

Même si le HTC Vive Pro est sorti il y a presque deux ans, il offre toujours l’une des meilleures expériences optiques du marché. Il est cependant assez injuste de le comparer aux casques Rift S et Oculus Go, étant donné que ceux-ci coûtent deux ou trois fois moins cher.

Le HTC Vive Pro est équipé d’un écran OLED de 2880 x 1600 px 615 ppi avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz et un champ de vision de 110 degrés. Sa variante, le HTC Vive Pro Eye, utilise exactement le même écran, il n’y a donc aucune différence de qualité d’image entre les deux appareils.

À une telle résolution, l’écran OLED fait toute la différence. Les couleurs sont agréablement vives et le texte et l’image sont nets et clairs. Le plus grand avantage, par rapport aux écrans LCD, vient de la façon dont l’écran du HTC Vive Pro gère les tons noirs. L’image est assez détaillée et le HTC Vive Pro a besoin d’un PC assez lourd pour fonctionner. Cependant, il ne nécessite pas de configuration PC extrême pour fonctionner sans problème car il n’a pas de résolution 4K.

La version HTC Vive Pro Eye supporte la technologie de suivi de l’œil avec un rendu fové. Cependant, elle fonctionne un peu différemment des appareils Oculus Go et Quest qui utilisent la même technologie. Comme le HTC Vive Pro Eye peut suivre les mouvements des yeux, il peut rendre un objet que l’utilisateur regarde dans une résolution plus élevée. L’Oculus Go et l’Oculus Quest ont tous deux un rendu fovéfié fixe et rendent le centre d’une scène avec plus de détails, quel que soit l’endroit où l’utilisateur regarde.

blank
HTC Vive Pro Eye

HTC Vive Cosmos Qualité vidéo

HTC positionne le Cosmos comme un casque VR ayant la plus haute résolution sur le marché de la RV ; ce qui est vrai. Le casque fonctionne avec deux panneaux LCD de 3,4 pouces qui ont une résolution combinée de 2880 x 1700 px à un taux de rafraîchissement de 90 Hz et un champ de vision de 110 degrés.

La résolution de l’écran est supérieure à celle de l’Oculus Rift S et du Valve Index, sans pratiquement aucun effet de porte d’écran. Les couleurs semblent fortes et naturelles, et même les tons noirs ont l’air étonnamment bien malgré l’écran LCD. Il en va de même pour les rayons et les effets d’éblouissement qui sont relativement bien gérés, même en comparaison avec les casques exemplaires comme le Rift S et le Valve Index.

Le seul inconvénient est que le champ de vision est limité en raison de l’épaisse couche de mousse qui empêche les utilisateurs de s’approcher des lentilles. Pour la même raison, le sweet spot est relativement petit, ce qui peut provoquer un flou supplémentaire sur les bords lorsque le casque est utilisé.

Résumé de la qualité vidéo

Les deux casques HTC sont légèrement supérieurs en termes de qualité visuelle, mais la différence pourrait ne pas être justifiée au regard du coût plus élevé.

Les casques Oculus ont tendance à offrir la qualité visuelle la plus optimale pour le prix.

HTC vs Oculus : Comparaison audio

Oculus Go Qualité audio

L’audio Oculus Go vous atteint par de petits tubes d’air situés sur la sangle. Le son n’arrive pas directement dans vos oreilles, mais est plutôt diffusé devant elles. Imaginez que vous tenez deux téléphones portables près de vos oreilles pour en avoir l’idée. Ainsi, le son n’est pas isolé, et dans une pièce calme, les personnes proches de vous pourront entendre ce que vous entendez. De l’autre côté, vous pourrez également entendre tout ce qui se passe autour de vous. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais cela rend difficile de regarder des films dans un environnement bruyant ou de tenir des conversations privées par le biais de la RV.

La qualité du son en soi n’est pas très bonne, mais elle est étonnamment décente pour un casque bas de gamme. Il manque de basses et de gamme dynamique, mais les hautes et moyennes fréquences sont là, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des activités. Le son spatial peut aussi produire de beaux effets 3D.

Cela dit, vous pouvez toujours brancher des casques par des prises intégrées de 3,5 mm et utiliser des écouteurs ou des casques à la place. Malheureusement, l’Oculus Go ne prend pas directement en charge les écouteurs Bluetooth, vous aurez donc peut-être besoin d’un émetteur Bluetooth si vous souhaitez utiliser des écouteurs sans fil.

Qualité audio de l’Oculus Rift S

L’audio intégré de l’Oculus Rift S n’est pas très bon comparé à son prédécesseur direct, l’Oculus Rift CV1, et il y a peu de raisons à cela.

Avec le Rift S, Oculus est passé d’un casque d’écoute embarqué situé directement au-dessus des oreilles à un système audio spatial situé dans le bandeau. Le son du Rift S est maintenant plus proche de celui de l’Oculus Go et du Quest.

Alors que l’audio spatiale fonctionnait bien pour les casques autonomes qui bénéficient de moins de fils et de sangles, elle était considérée comme une énorme dégradation pour un casque PCVR annoncé comme une amélioration par rapport au Rift original. Les fans d’Oculus ne pouvaient pas laisser passer ce changement dans le domaine de l’audio. Les nombreuses critiques concernant l’audio intégrée du Rift S ont même obligé les développeurs d’Oculus à publier rapidement un patch audio, ce qui ne semblait pas très utile.

Par rapport au Rift original, le son intégré du Rift S d’Oculus manque de basses et d’immersion. Le son n’arrive pas directement dans vos oreilles, et il y a des problèmes avec les faibles volumes.

Dans l’ensemble, les problèmes audio ont poussé de nombreux clients du Rift S à chercher des solutions audio alternatives. Vous pouvez utiliser des écouteurs pour remédier au problème, en les connectant avec une prise audio standard de 3,5 mm ou en utilisant un adaptateur PC Bluetooth pour vous connecter sans fil. Certains clients ont même recours à des mods de casque imprimés en 3D qui reproduisent les poignées audio du Rift original pour les écouteurs ou adaptent des solutions existantes, comme les portables Koss et la Mante de Bionik.

Koss vr headset
Portables Koss

Qualité audio de l’Oculus Quest

Le système audio de l’Oculus Quest est à peu près le même système audio directionnel intégré dans les sangles que celui de Rift S. Il peut donc être mis à niveau de la même manière que le Rift S si vous avez besoin d’isoler le son ou d’augmenter sa gamme dynamique.

HTC Vive Pro Qualité audio

Le HTC Vive Pro est livré avec un amplificateur de casque intégré. Le son est excellent, surtout en comparaison avec l’audio intégré des casques moins chers. Le son est équilibré et clair, et il y a un contrôleur de volume sur l’écouteur gauche. Les écouteurs intégrés offrent également une suppression active du bruit avec la possibilité d’activer les modes de transmission « Alerte » et « Conversation ».  Comme tous les autres casques de cet article, le HTC Vive Pro prend également en charge l’audio 3D.

Cependant, il y a deux problèmes connus avec l’audio dans les casques HTC Vive Pro.

Premièrement, les gens se plaignent parfois d’un son crépitant et déformé. Cependant, il s’agit d’un problème purement logiciel qui est généralement résolu en sélectionnant une sortie audio appropriée.

Deuxièmement, certains clients se plaignent de l’insuffisance des basses. Ce défaut est principalement lié à un mauvais contact entre les oreilles et les écouteurs intégrés. Ces problèmes peuvent être résolus en utilisant soit des clips imprimés en 3D, soit des élastiques.

3d printed htc vive

HTC Vive Cosmos Qualité audio

Il n’y a pas grand-chose à dire sur l’audio du HTC Vive Cosmos. Les écouteurs intégrés offrent plus ou moins la même qualité de son que ceux du HTC Vive Pro. Ils sont juste un peu plus confortables en termes de design et de durabilité. A part cela, le son est aussi clair et assez fort.

Certaines personnes peuvent avoir du mal à les placer assez près des oreilles. Dans ce cas, vous pouvez toujours recourir aux écouteurs tiers ou utiliser des modifications similaires à celles que les clients de HTC Vive Pro utilisent.

Résumé de la qualité audio

Oculus Quest, Oculus Go, et Oculus Rift S sont dotés d’un système audio spatial. Malheureusement, les utilisateurs ont tendance à améliorer l’audio pour une expérience plus immersive.

Les HTC Vive Pro et Cosmos sont tous deux équipés d’écouteurs intégrés au-dessus des oreilles qui offrent une qualité audio décente dès la sortie de la boîte. Cependant, les écouteurs peuvent nécessiter quelques modifications s’ils ne sont pas aussi bien adaptés à vos oreilles que vous le souhaiteriez.

HTC VS Oculus : Suivi et comparaison de la précision

Oculus Go suivi & précision

L’Oculus Go ne supporte que trois degrés de liberté (3-DOF). Il peut suivre les mouvements de montée, de descente et de rotation, mais ne peut pas reconnaître si vous vous penchez en avant ou en arrière. C’est peut-être l’une des plus grandes limites de ce casque qui contribue à son faible coût.

Pour cette raison, Oculus Go ne peut pas être utilisé pour des simulations avancées à l’échelle de la pièce, comme la formation à la fabrication de la RV ou les expériences de jeu sophistiquées.

En outre, l’Oculus Go est livré avec un seul contrôleur léger, ce qui signifie que le casque ne peut pas être utilisé pour des applications qui impliquent l’utilisation de deux mains. Cependant, cette limitation peut être résolue en utilisant un logiciel tiers tel que VRidge qui permet de transformer votre téléphone portable en un second contrôleur 3-DOF. Ce logiciel ne lèvera pas la limitation des trois degrés de liberté, mais il peut être utile pour les applications 3-DOF qui utilisent deux contrôleurs, par exemple Beat Saber.

Jeu VR Beat Saber
Jeu VR Beat Saber photo

Le contrôleur standard Oculus Go est léger et peut être configuré pour une utilisation par des gauchers ou des droitiers. Il est doté d’un pavé tactile qui sert à la fois de trackpad et de bouton, et d’une seule gâchette à l’arrière. Vous pouvez également le remplacer par n’importe quelle manette de jeu sans fil prenant en charge la connexion Bluetooth.

Dans l’ensemble, l’Oculus Go ne présente pas beaucoup de problèmes de suivi, ce qui est dû en grande partie à sa simplicité.

Oculus Rift S : suivi et précision

Contrairement à l’Oculus Go, l’Oculus Rift S supporte six degrés de liberté (6-DOF), ce qui permet d’utiliser le casque pour des interactions RV complexes et des applications à l’échelle de la pièce.

Cependant, contrairement à de nombreux autres casques RV, y compris l’Oculus Rift CV1 et le HTC Vive Pro, l’Oculus Rift S ne nécessite aucune station de capteur externe positionnée dans la pièce pour suivre les mouvements de l’utilisateur. Le Rift S permet un « suivi intérieur » grâce à cinq caméras intégrées dans le casque qui suivent les contrôleurs et les mouvements des utilisateurs.

Voici une petite vidéo de Facebook qui explique en détail le fonctionnement du suivi intérieur et extérieur de l’Oculus Rift S :

En termes de précision, au départ, le suivi de l’intérieur de l’Oculus Rift S n’était pas parfait. Les caméras intégrées ne pouvaient pas suivre correctement les contrôleurs trop près du casque, ni lorsqu’un contrôleur occultait l’autre. Cependant, ces problèmes ont été rapidement résolus grâce à des correctifs, un mois seulement après la sortie du Rift S, ce qui a considérablement amélioré la précision du suivi de l’Oculus Rift S en général.

Contrairement au Valve Index, HTC Vive Pro et même Oculus Quest, l’Oculus Rift S ne permet pas un suivi complet des doigts et ne peut suivre que la position de l’index pour le moment. Il est toutefois possible que cela se produise à l’avenir.

En ce qui concerne les commandes, le Rift S est livré avec deux contrôleurs sans fil prêts à l’emploi. Toutes deux sont équipées de boutons frontaux pour les pouces, d’une manette très sensible, d’un bouton de déclenchement et d’un bouton qui imite la préhension. Ces contrôleurs sont une légère variation des contrôleurs originaux de Rift Touch, et sont souvent considérés parmi les plus confortables du marché.

Oculus Quest : suivi et précision

Oculus Quest supporte six degrés de liberté (6DOF) sans qu’aucun capteur ou station de base supplémentaire ne soit nécessaire. Le casque est équipé de quatre caméras intégrées qui lui permettent de suivre la marche, l’inclinaison, l’esquive et d’autres mouvements, ce qui représente un énorme progrès pour un appareil autonome, surtout par rapport à l’Oculus Go.

Le suivi lui-même est assez précis, même dans des conditions de faible luminosité. Cependant, il peut y avoir des problèmes occasionnels avec les environnements extérieurs à forte luminosité. Il n’est cependant pas recommandé d’utiliser un casque Oculus VR à l’extérieur, car la lumière directe du soleil compromet la capacité de suivi du casque et des contrôleurs, tandis que la capacité d’agrandissement des lentilles de Fresnel peut endommager les écrans.

Les contrôleurs sont de la même qualité que le Rift S avec un retour haptique et un suivi des doigts.

HTC Vive Pro : suivi et précision

Le HTC Vive Pro utilise un système de suivi Lighthouse, qui est l’une des technologies de suivi à l’échelle de la pièce les plus précises actuellement sur le marché. Pour l’utiliser, les clients doivent installer au moins deux stations de base qui sont achetées séparément ou dans l’un des kits HTC Vive Pro préexistants. Il est également possible d’utiliser les stations de base des anciens kits HTC Vive, mais il y aura une différence dans la précision du suivi en raison des stations de base 2.0 qui sont fournies avec l’HTC Vive Pro et qui sont plus avancées.

roomscale sensors for vr
SteamVR 2.0 Base Stations

Les utilisateurs peuvent installer jusqu’à quatre stations de base, ce qui augmente la surface de jeu jusqu’à 10 m x 10 m.

Le HTC Vive Pro peut également suivre les doigts et les gestes de la main à l’aide de deux caméras installées à l’avant du casque. Pour le suivi intégral du corps, des périphériques supplémentaires, tels que le VIVE Tracker, doivent être achetés.

Quant aux contrôleurs, ils sont également achetés séparément ou dans le cadre d’un kit. Tout comme pour les stations de base, vous pouvez également utiliser les contrôleurs du précédent système HTC Vive, et il n’y a pas beaucoup de différence entre les deux.

Il convient de mentionner que la version HTC Vive Pro Eye d’un casque permet de suivre les yeux et facilite un environnement sans contrôleur où les utilisateurs peuvent commencer des interactions en regardant simplement quelque chose.

HTC Vive Cosmos : suivi et précision

Le HTC Vive Cosmos est équipé de six caméras de suivi intérieur/extérieur positionnées sur le casque, ce qui est trois fois plus que les casques de réalité mixte de Windows et un de plus que l’Oculus Rift S. Malheureusement, le suivi a été lamentable depuis la sortie.

Il y a de nombreux problèmes connus avec le suivi intérieur-extérieur du HTC Vive Cosmos, y compris l’occlusion du contrôleur et une grande sensibilité à l’éclairage de l’environnement. Ses développeurs ont essayé d’améliorer la situation avec une série de patchs, mais, contrairement à Oculus Rift S, ils n’ont pas eu beaucoup de succès.

La solution ultime a été de revenir au suivi externe d’origine, comme celui qu’utilise le HTC Vive Pro. Cependant, pour permettre le suivi externe, les utilisateurs du Cosmos doivent acheter en plus une plaque frontale et au moins deux stations de base externes. Bien entendu, cela a rendu de nombreux clients de Cosmos mécontents en raison du coût déjà élevé de la version autonome du casque.

Les contrôleurs HTC Vive Cosmos sont standard : ils sont dotés d’une manette, d’un bouton de menu, d’une gâchette, d’un bouton de la poignée, de deux boutons à facettes, et sont encombrants par rapport aux contrôleurs Oculus Touch.

Résumé du suivi et de la précision

L’Oculus Go offre un suivi 3DOF limité, tandis que l’Oculus Quest et le Rift S offrent un suivi intérieur/extérieur 6DOF décent pour des expériences de RV immersives.

Le HTC Vive Pro gagne en termes de précision de suivi, mais nécessite des stations de base supplémentaires qui doivent être achetées séparément. En fin de compte, le HTC Vive Cosmos est loin derrière la courbe en termes de suivi interne par rapport aux solutions Oculus.

HTC VS Oculus : Comparaison du confort

Oculus Go confort

Tout d’abord, l’Oculus Go est sans fil. Il n’a pas besoin d’être connecté à un PC pour fonctionner, et il n’a pas non plus besoin de capteurs externes ou de stations de base. Le processus de configuration pour la première fois ne prend pas plus de cinq minutes et est assez simple.

Le casque est fabriqué en plastique léger et ne semble pas lourd sur le visage. Avec un poids total de 468 grammes, l’appareil est presque aussi lourd que l’Oculus Rift et le HTC Vive Pro. La structure d’affichage intégrée de l’Oculus Go protège de la poussière sur les lentilles, contrairement aux solutions simples de casque mobile. L’appareil possède des sangles réglables pour fixer le casque à votre tête.

Le principal problème vient de l’autonomie de la batterie : celle-ci fonctionne en moyenne 2 à 2,5 heures, et nécessite environ 3 heures pour se recharger. Bien qu’il soit possible d’utiliser l’Oculus Go pendant la recharge, ce n’est pas recommandé car le casque devient sensiblement plus chaud.

En ce qui concerne l’IPD, l’Oculus Go n’a pas d’ajustement physique de l’IPD, ce qui pourrait mettre les yeux à rude épreuve lors d’une utilisation prolongée. Cependant, le point d’insertion dans les lentilles est énorme, de sorte que l’Oculus Go s’adapte à la plupart des distances IPD.

Oculus Rift S confort

Contrairement à l’Oculus Go, le Rift S est un appareil câblé, il y a donc un problème de gestion des câbles. Cependant, comme l’appareil est doté d’un système de suivi interne, il ne nécessite pas de capteurs externes pour fonctionner. Il n’y aura pas besoin de plusieurs câbles USB et la configuration est aussi simple qu’avec l’Oculus Go.

Par rapport à l’ancien casque Rift, le Rift S est doté d’un nouveau design de halo, offrant une expérience super confortable lors de l’utilisation du casque. D’autre part, l’Oculus Rift S pèse un peu plus que l’Oculus Go et l’original Rift (environ 500 grammes), il semble donc un peu plus lourd que l’original Rift en termes de répartition du poids frontal.

L’Oculus Rift S offre également un mode de passage utile que vous pouvez utiliser pour observer votre environnement sans enlever le casque. N’oubliez pas que cette fonction a été incluse dans les casques HTC dès le début.

L’un des plus gros problèmes de l’Oculus Rift S en termes de confort est que le casque ne permet pas de réglage de l’IPD. Ainsi, si la DPI de l’utilisateur est supérieure à 68 mm ou inférieure à 60 mm, regarder un monde virtuel à travers le Rift S peut être un peu gênant. Le bon côté des choses est qu’avec l’Oculus Rift S, vous pouvez ajuster manuellement les lentilles pour les éloigner de vos yeux afin de les adapter aux lunettes, alors que l’Oculus Quest ne dispose pas de cette fonctionnalité.

Les contrôleurs Rift S sont également légers et assez confortables à utiliser, tout comme les contrôleurs Rift originaux. Le seul problème est que les portes de la batterie sont maintenues par des aimants et peuvent commencer à glisser lorsque le casque est utilisé.

Oculus Quest confort

Comme pour l’Oculus Go, le principal avantage en termes de confort pour l’Oculus Go provient d’une expérience totalement sans fil : pas de PC, pas de câbles, pas de périphériques supplémentaires. Le processus d’installation est assez simple et ne prend pas beaucoup de temps.

Comparé à l’Oculus Rift S et l’Oculus Go, l’Oculus Quest est plus lourd à l’avant avec ses 571 grammes de poids total.

Le casque est monté avec un trio de sangles de tête pour tenir compte de son poids accru. Le montage est généralement agréable, mais il est moins confortable que la courroie du halo Rift S. Contrairement au Rift S, cependant, l’Oculus Quest est équipé d’un curseur pour le réglage manuel de la DPI. Il dispose également d’un mode de passage, en noir et blanc, pour observer l’environnement sans avoir à retirer l’appareil.

La batterie de l’Oculus Quest dure environ 2 à 3 heures, et se recharge complètement via le câble USB-C en 2 heures environ.

HTC Vive Pro confort

Le HTC Vive Pro doit également être connecté à un PC. Mais, contrairement à l’Oculus Rift S, il faut beaucoup de temps pour installer l’HTC Vive Pro dans un nouvel environnement car il nécessite des stations de suivi de base et des câbles de connexion. Dans l’ensemble, la gestion des câbles a été améliorée par rapport aux modèles HTC précédents : le faisceau de câbles placé sur le dessus de la tête du porteur a été remplacé par un câble fin acheminé autour du casque. À l’arrière, un bouton permet de régler la force avec laquelle l’appareil repose sur la tête.

Le HTC Vive Pro peut également être complété par un adaptateur sans fil VIVE qui permet un fonctionnement sans fil.

Les contrôleurs sont plus lourds que les contrôleurs Oculus Touch et sont globalement moins confortables à utiliser. Malgré cela, la différence n’est pas trop importante.

Comme tous les casques HTC, le HTC Vive Pro dispose d’un bouton IPD situé dans le coin inférieur du casque pour régler manuellement la distance entre les objectifs.

HTC Vive Cosmos confort

Bien qu’il s’agisse d’un casque PCVR, le Cosmos permet un fonctionnement sans fil dès sa sortie de l’emballage. Si vous jouez à des jeux occasionnels ou si vous regardez passivement des vidéos ou des scènes, la configuration n’est pas difficile. Mais, si les utilisateurs décident de mettre à niveau le système de suivi Cosmos avec des stations de base externes, la configuration sera plus similaire à celle du HTC Vive Pro, avec quelques câbles en moins.

En termes de confort, le HTC Vive Cosmos offre un nouveau design de bandeau à halo, qui est plus confortable que celui du HTC Vive Pro. Le casque pèse 645 grammes et semble plus lourd à l’avant que tout autre casque dans ce guide.

Il y a une molette de réglage IPD sur le panneau avant, mais le sweet spot entre 61,3 mm et 73,3 mm est relativement bas. Les personnes ayant un DPI inférieur à 60 peuvent se sentir mal à l’aise lorsqu’elles utilisent le casque pendant de longues périodes.

Comme nous l’avons déjà mentionné, les contrôleurs sont inutilement encombrants. Chacun d’entre eux pèse environ 211 g, soit 50 grammes de plus que les contrôleurs Oculus Touch. La différence est particulièrement perceptible avec les applications qui impliquent beaucoup de mouvements de la main.

Résumé du confort

L’Oculus Go est un casque simple, léger, facile à installer et sans fil, qui offre un grand confort. Cependant, il doit être rechargé fréquemment. L’Oculus Rift S est un peu plus lourd, mais il compense cela par un nouveau design de halo pratique. L’Oculus Quest est une version plus lourde de l’Oculus Go en termes de confort, mais, contrairement aux deux précédents, il permet un réglage manuel de l’IPD.

Le HTC Vive Pro est un casque relativement confortable qui nécessite une configuration externe assez poussée. Le HTC Vive Cosmos est le plus lourd de tous les casques, bien qu’il puisse fonctionner sans fil dès sa sortie de la boîte.

Quant aux contrôleurs, les contrôleurs Oculus Touch sont supérieurs à ceux du HTC en termes d’ergonomie et de design.

HTC VS Oculus : Applications professionnelles 

Oculus pour les entreprises

L’Oculus Go, grâce à son équilibre entre prix bas et qualité décente, ainsi qu’à son expérience de casque autonome, convient parfaitement aux entreprises qui peuvent utiliser de simples simulations de RV. Les cas pratiques peuvent inclure des vidéos de formation à 360 degrés, des guides explicatifs, des expositions ou des interactions de démonstration très simples.

Compte tenu des limites du système de suivi Oculus Go, le casque ne peut pas être utilisé pour des simulations de formation RV complexes telles que la formation à la fabrication ou les guides de sécurité aérienne.

Walmart, une société multinationale de vente au détail, a acheté 17 000 casques Oculus Go pour renforcer son programme de formation interne des associés dans trois domaines principaux : les compétences relationnelles, les services à la clientèle et les nouvelles technologies. Selon les dirigeants de Walmart, la formation à la RV basée sur Oculus Go a insufflé une plus grande confiance aux travailleurs, tout en augmentant les niveaux de rétention de la formation et les résultats aux tests de 10 à 15 %.

Nissan a développé une simulation TECH DRIVE qui fonctionne avec les casques Oculus Go et qui permet aux clients potentiels de faire l’expérience de la dernière technologie de Nissan en matière de sécurité et de conduite. Grâce à la simulation VR, les clients peuvent observer comment une voiture gère différentes situations de conduite sans avoir à recréer des scénarios potentiellement dangereux dans la vie réelle.

Malheureusement, Facebook a récemment retiré le soutien à Oculus Go de sa plateforme Oculus for Business. La plateforme Circuit Stream, cependant, fournit un support complet pour les applications professionnelles Oculus Go, ainsi que pour plus de dix autres dispositifs de RV différents.

De l’autre côté, l’Oculus Quest, avec ses capacités de suivi 6DOF avancées, est positionné par Facebook comme un remplacement à part entière de l’Oculus Go ; même si le casque a un prix légèrement plus élevé.

Sa mobilité accrue, grâce à un casque autonome, facilite la mise en place rapide d’environnements de formation à la RV sans avoir à utiliser des stations PC ou des périphériques supplémentaires.

Récemment, la Ford Motor Company, en coopération avec Bosch, a annoncé qu’elle utilisait une solution de réalité virtuelle basée sur Oculus Quest pour la formation des techniciens Mach-E. La simulation de RV permet aux travailleurs de « comprendre les composants et les étapes nécessaires pour entretenir ces systèmes à haute tension, puis d’effectuer en toute confiance les diagnostics et la maintenance ». À l’avenir, Ford pourrait étendre sa formation à la RV à d’autres véhicules.

L’Oculus Rift S, comparé à l’Oculus Quest, a des avantages et des inconvénients. La qualité de l’image est légèrement meilleure, tout comme le suivi. De plus, le Rift S permet des périodes prolongées de simulation car il est alimenté directement par le PC, alors que l’Oculus Quest doit être rechargé toutes les trois heures. Mais le Rift S n’a pas la mobilité qu’offre le Quest et nécessite un PC pour fonctionner.

Dans l’ensemble, pour la plupart des formations à la RV et des simulations d’entreprise, l’Oculus Quest est une option privilégiée. C’est-à-dire, à l’exception des cas où les simulations sont particulièrement longues et durent plus de 3 heures en permanence. Dans ces cas, il existe encore de meilleures options que nous mentionnerons ci-dessous.

HTC pour les entreprises

Le HTC Vive Pro est confronté au même dilemme que l’Oculus Rift S : il s’agit d’une solution liée et dépendante d’un PC qui nécessite également des capteurs externes pour fonctionner correctement. Cependant, l’appareil offre une meilleure qualité d’image et des capacités de suivi supérieures à celles du Rift S, ce qui lui permet de faciliter la création d’environnements plus immersifs.

Adidas, un fabricant multinational, est un excellent cas d’étude. La société utilise les casques HTC Vive Pro pour créer des espaces virtuels partagés. Dans ces espaces, les équipes de produits et de conception d’Adidas développent, évaluent, modifient ou réévaluent efficacement les produits nouveaux et existants.

HTC Vive x adidas

#VR technology goes beyond gaming. See how @adidas is using #virtualreality to save time and money in their design process with #HTCVive and #TheWildXR. http://bit.ly/2NLhU9K

Publiée par HTC sur Jeudi 14 novembre 2019

Auparavant, les employés d’Adidas collaboraient en utilisant des croquis en 2D, des approximations et des discussions verbales. Ces techniques conduisaient à des décisions cloisonnées, à de fausses interprétations et à la perte d’informations essentielles. Aujourd’hui, les membres de l’équipe Adidas travaillent ensemble devant des produits en 3D en temps réel, ce qui réduit considérablement le nombre d’erreurs, les goulots d’étranglement et l’inefficacité des flux de travail.

HTC a conçu les activités de HTC Vive Pro Eye. Bien qu’il ne soit pas si différent de HTC Vive Pro, à part les fonctions de suivi de l’œil et de rendu fixe et fové.

Il a ses propres cas d’utilisation, surtout si les entreprises veulent suivre où leurs clients dirigent leur attention ou augmenter la qualité de l’image virtuelle sans dépenser plus de ressources graphiques.

BMW s’est associé à NVIDIA et à Zerolight pour créer une simulation de réalité virtuelle. Leur simulation permet aux clients de configurer, d’explorer et même de s’asseoir à l’intérieur de véhicules BMW virtuels.

Alors que les clients peuvent instantanément personnaliser les véhicules à leur goût ou interagir avec les différentes parties d’une voiture en réalité virtuelle, BMW peut suivre où ses clients dirigent le plus leur attention et comprendre comment ils interagissent avec les produits numériques, optimisant ainsi davantage l’expérience.

Le HTC Vive Cosmos, tel qu’il se présente avec un suivi intérieur-extérieur moins que décent et un prix élevé, n’a pas encore été justifié comme un investissement commercial sain.

Mention spéciale : Valve Index pour les entreprises

Après avoir développé et optimisé des dizaines d’applications de RV différentes, y compris des simulations de RV d’entreprise pour la formation, la collaboration et le marketing, nous avons testé tous les casques actuellement disponibles sur le marché.

Bien que cet article soit principalement axé sur les solutions HTC VS Oculus pour la réalité virtuelle, nous devons mentionner que le casque est actuellement la principale option pour les solutions de RV professionnelles complexes où la précision et le retour tactile sont de la plus haute importance.

Casque VR Valve Index
Valve Index
Avantages
  • Des visuels époustouflants
  • FOV élevé et taux de rafraîchissement élevé
  • Pas d’effet de porte d’écran

Le système de suivi Lighthouse, qui est actuellement utilisé par tous les casques HTC, a été développé à l’origine par Valve. Valve Index utilise une version améliorée de ce système de suivi. Par conséquent, sa précision de suivi est précise et permet un suivi précis des doigts ; ce qui fait que les micro-gestes en RV semblent remarquablement réels.

 L’équipe de Circuit Stream a utilisé le Valve Index pour créer une solution de formation à la RV pour INVISTA ; une multinationale intégrée de fibres, de résines et d’intermédiaires. Les solutions de RV qu’ils ont fabriqué devaient reproduire le cordage d’une machine textile. Le processus de cordage est compliqué, il implique un processus complexe de gestion des fibres qui nécessite de la précision et un retour tactile instantané.

Cette simulation de RV a permis à INVISTA de réduire le temps de formation de ses employés jusqu’à 50%, d’économiser des millions de dollars en temps d’exploitation et en matières premières, et d’améliorer la sécurité générale des opérateurs. 

Résumé

Nous avons essayé tous les casques ci-dessus dans différents projets, et voici ce que nous avons trouvé.

L’Oculus Go est le casque parfait pour les expériences de RV occasionnelles et les applications professionnelles légères. Il offre un accès sans fil et un processus de configuration simple et intuitif.

L’Oculus Quest remplace peu à peu l’Oculus Go. Il offre une meilleure qualité et des fonctionnalités plus étendues pour un prix légèrement plus élevé.

L’Oculus Rift S reste un choix populaire, surtout pour un usage personnel. Par rapport à l’Oculus Quest, il offre une gamme de jeux plus large, ainsi que de légères améliorations au niveau du suivi et des graphismes. L’appareil permet également des sessions de RV plus longues car il est alimenté par un PC et ne nécessite pas de rechargement. Dans l’ensemble, c’est un appareil de RV personnel très attrayant pour un prix adéquat.

Le HTC Vive Pro offre toujours l’une des meilleures expériences en termes de qualité visuelle sur le marché. Cependant, il coûte presque trois fois plus cher que les appareils Oculus, ce qui diminue vraiment son facteur « rapport qualité-prix ». En termes d’applications commerciales, le HTC Vive Pro devient un peu dépassé et sa version Eye n’a pas encore trouvé de soutien solide auprès des entreprises.

Le HTC Vive Cosmos est un casque destiné aux consommateurs, dont les problèmes de suivi surmontent tous ses points forts, ce qui rend le prix élevé du casque encore plus injustifié.

Le Valve Index, un casque PCVR haut de gamme pour plus ou moins le même prix, surpasse de loin les casques HTC sur tous les plans : visuel, audio, confort, contrôles et précision. Ses caractéristiques et ses performances ne laissent aucun avenir prévisible aux produits HTC actuels dans le paysage actuel de la RV professionnelle.

Il existe d’autres casques qui servent également des intérêts particuliers. La Playstation VR possède son propre casque pour les jeux, tandis que Varjo, Pimax et HP Reverb, avec leur résolution 4k (et leur niveau de prix), ciblent le secteur des entreprises.

Nous espérons que notre guide vous aidera à prendre la décision la plus équilibrée possible. Le marché de la RV évolue rapidement, et nous mettrons à jour cet article dès que de nouveaux produits et de nouvelles informations apparaîtront. Restez à l’écoute, restez informés et ne ratez pas les actualités VR sur Virtual-Guru !


Les contenus sur les mêmes sujets :
Comparaison casques VR, HTC Vive, Oculus

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *