La société de jeux Valve a été la pionnière de la RV telle que nous la connaissons aujourd’hui, en créant un système de suivi sophistiqué et en réalisant la partie logicielle de plusieurs casques. L’entreprise utilise la populaire plateforme SteamVR, et elle est en partenariat avec HTC sur le système Vive. Mais elle n’a pas vraiment produit de casques VR. Cela est en train de changer avec le Valve Index : un casque VR haut de gamme connecté à un PC qui est déjà disponible en vente.

Casque VR Valve Index
Valve Index
Avantages
  • Des visuels époustouflants
  • FOV élevé et taux de rafraîchissement élevé
  • Pas d’effet de porte d’écran

Le Valve Index est un casque VR haut de gamme qui coûte très cher, il coûte deux fois plus que l’Oculus Rift S ou l’HTC Vive. Comme dans les systèmes de Valve, vous aurez besoin d’un PC de jeu puissant pour l’utiliser. Si vous avez besoin de commodité et de portabilité, ce n’est pas le bon choix. Vous pouvez trouver des casques avec des résolutions plus élevées ou des champs de vision plus larges. Mais pour les personnes qui passent beaucoup de temps en VR, il offre des visuels solides, une conception matérielle réfléchie et les contrôleurs de RV les plus cool sur le marché.

Valve Index casque VR
Valve Index casque VR

Le système Lighthouse

L’Index utilise le même système de suivi « Lighthouse » qu’on retrouve sur le Vive, c’est pourquoi il est livré avec deux stations de base émettrices laser que vous devez installer dans les coins opposés de votre espace de jeu. Il s’agit de stations de base de deuxième génération, et Valve promet quelques avantages par rapport aux balises 1.0 du Vive, principalement, une portée diagonale étendue pouvant atteindre 10 mètres sur 10 si vous en utilisez quatre. Si vous avez déjà un Vive, vous pouvez économiser 250 $ (environ 222 €) en utilisant ses stations de base 1.0.

J’ai eu moins de problèmes de synchronisation avec les stations de base 2.0 qu’avec les modèles 1.0, mais ils sont toujours frustrants à installer, d’autant plus que Microsoft et Oculus ont opté pour des caméras frontales plus pratiques, éliminant complètement cette configuration. Valve a passé beaucoup de temps à peaufiner la conception de sa station de base, et l’Index s’adresse aux personnes qui ont utilisé ces systèmes gênants pendant des années, il est donc logique de s’en tenir à Lighthouse pour eux. Mais pour ceux qui découvrent le système de Valve, c’est un obstacle frustrant.

De plus, dans l’utilisation domestique standard, les nouveaux phares Lighthouses n’offrent pas une meilleure expérience qu’Oculus avec un suivi de l’intérieur vers l’extérieur. L’utilisateur peut atteindre une vision jusqu’à son dos sans craindre de perdre sa trace, mais c’est une situation assez rare. Et le suivi n’a pas été sans faille, les contrôleurs dérivent parfois sans raison, bien qu’ils récupèrent généralement rapidement.

Quelques fonctionnalités de l’Index semblent destinées aux développeurs. Il y a deux caméras orientées vers l’avant qui peuvent vous montrer le monde extérieur, mais ce n’est vraiment pas suffisant pour justifier le poids supplémentaire. Donc quand Valve dit qu’elles peuvent aussi être utilisées pour des expériences de vision par ordinateur, c’est beaucoup plus logique. La face avant comprend un petit compartiment (appelé « frunk ») avec un port USB de type A, afin qu’on puisse brancher d’autres appareils.

L’Index adopte de grands éléments de conception 

Le Valve Index adopte également d’excellents éléments de conception générale des autres casques RV. Il est doté d’un serre-tête confortablement rembourré en forme de casque qui se resserre à l’aide d’un cadran à l’arrière, comme le serre-tête alternatif Vive de HTC. Vous pouvez ajuster la distance entre les lentilles pour trouver la meilleure mise au point, ce qui est une excellente caractéristique. Un cadran vous permet de modifier la distance entre vos yeux et les lentilles, ce qui vous donne encore plus de contrôle sur l’image.

Certaines personnes n’auront pas besoin de ces fonctionnalités, mais elles aident à tenir la promesse du Vive d’offrir la meilleure expérience au plus grand nombre d’utilisateurs. Le design de la sangle rembourrée est tout simplement agréable au toucher. Le casque n’est pas le plus léger, mais il permet de se sentir bien après une heure ou plus en VR.

Comme plusieurs autres entreprises, Valve expérimente également des systèmes audios basés sur des haut-parleurs. L’Index comporte deux haut-parleurs qui ressemblent beaucoup à des écouteurs, mais ils sont situés à environ un pouce de vos oreilles, projetant le son sans réellement appuyer contre votre tête. C’est très confortable dans les longues sessions VR.

Les casques VR partagent tous un problème de base : tout le monde peut entendre exactement ce que vous faites à plusieurs mètres de distance. Je suis prêt à accepter ce sacrifice pour un produit moins cher, et vous pouvez toujours brancher vos propres écouteurs dans l’Index. Mais comme l’Index est un casque VR haut de gamme destiné aux personnes qui veulent des expériences de jeu fortes et intenses ou qui travaillent dans un environnement professionnel, j’aurais aimé que Valve ait cherché une solution un peu plus discrète.

L’Index ne fait pas semblant d’être confortable, élégant ou minimaliste. C’est un grand casque noir qui attire l’attention, couvert de cadrans et de curseurs. La face avant présente une bande de plastique brillante « RoboCop », que vous pouvez retirer pour en révéler la bordure. Ce n’est pas mon esthétique préférée, et avec ses deux caméras, il partage le look « robot triste au front géant » du Rift S. Mais Valve justifie amplement sa volumétrie. Et bien que le design puisse être maladroit, il n’est certainement pas bon marché, bien que cela coûte très cher. 

Les contrôleurs Index (anciennement appelés « Knuckles ») sont attachés autour de vos mains au lieu d’être tenus, et ils ressemblent plus à une arme de science-fiction qu’à une télécommande ou un gamepad. Un stock central détecte les mouvements individuels du doigt et la pression, et ses capteurs peuvent même détecter quand vos mains sont proches du contrôleur, mais pas tout à fait en contact avec lui. Une partie supérieure plus traditionnelle comprend une manette analogique, deux boutons pour le visage et un petit trackpad groove.

Lorsque les contrôleurs Index sont bien utilisés, ils peuvent sembler incroyablement naturels puisque vous pouvez ouvrir et fermer votre main naturellement au lieu de compter sur des abstractions comme une poignée ou une détente. Les contrôleurs Index permettent d’excellentes interactions. 

N’imaginez pas beaucoup d’options exclusives des contrôleurs de l’Index

Comme on l’a déjà mentionné, la plupart des développeurs de jeux n’ajouteront probablement pas beaucoup d’interactions spécifiques à l’Index. Il est plus probable que vous obtiendrez les mêmes schémas de contrôle dans un paquet légèrement différent. Heureusement, les jeux Vive et Rift fonctionnent assez bien dans l’Index sur la base des titres qu’on a essayé avec le soutien officiel. Vous pouvez jouer à des jeux sans optimisation, cependant les contrôleurs fonctionnent de manière bizarre parfois. 

Le seul problème matériel majeur des contrôleurs est le manque de rétroaction tactile. Parfois, on n’arrive pas à trouver quelque chose dans un jeu.

L’écran de l’Index surpasse facilement le Rift ou le Vive, avec une résolution de 1440 x 1600 pixels par œil, il a la même résolution que le Vive Pro. Vous pouvez trouver des casques avec un plus grand nombre de pixels, comme le HP Reverb. Cependant, le Reverb utilise des contrôleurs Windows Mixed Reality maladroits. Les images sur l’Index sont claires et lumineuses, surtout avec des taux de rafraîchissement pouvant atteindre 120 Hz (il y a un mode expérimental 144 Hz, qui ne m’a pas semblé être une amélioration notable). J’ai vu quelques plaintes au sujet des noirs grisâtres dus à l’écran LCD, mais c’est toujours un écran très impressionnant.

J’utilisais l’Index avec un ordinateur portable de jeu haut de gamme Lenovo Legion, donc je ne peux pas parler de ses performances avec un PC de jeu à faible consommation. En théorie, vous pouvez l’utiliser avec une carte graphique Nvidia GeForce GTX 970 ou AMD RX480 à bas prix, mais une GTX 1070 ou une carte graphique supérieure est recommandée.

Valve a aussi promis un champ de vision « typique » jusqu’à 20 degrés plus large que le champ standard de 100 à 110 degrés. Souvent, le champ de vision dépend de la distance à laquelle l’écran de l’Index s’éloigne de vos yeux. L’Index a le même effet de masque que vous trouverez dans d’autres casques. Mais dès que vous le rapprochez, votre vision périphérique commence à se remplir. 

Dans l’ensemble, l’Index offre toujours de la RV de première génération. Il n’est pas qualitativement différent du Rift ou du Vive. Vous ne trouverez pas de fonctions telles que le suivi visuel ou les affichages exotiques dans les écrans pour améliorer la résolution. 

L’Index n’est pas nécessairement le « meilleur » casque VR, à moins que son prix baisse à l’avenir. C’est un produit pour les personnes qui jouent beaucoup aux jeux VR, et ceux qui utilisent des casques VR pour un travail professionnel. 

Partagez ce moment !