Avec une expérience utilisateur qui est meilleure que n’importe quel casque mobile et un prix que presque tout le monde peut se permettre, l’Oculus Go offre une excellente expérience VR pour l’argent, sans smartphone ou PC requis.

Oculus GO
Oculus Go
Avantages
  • Casque VR autonome
  • Prix raisonnable
  • Compatible avec la plateforme Samsung Gear VR

Imaginez que vous allez dans un fastueux fast-food et qu’on vous demande d’apporter votre propre petit pain ? C’est ce qu’a été le marché de la RV jusqu’à maintenant. Quel que soit le montant de vos dépenses, vous avez besoin d’un PC haut de gamme ou d’un smartphone haut de gamme pour utiliser votre casque VR. Entrez dans l’Oculus Go, un système VR autonome de 199 € avec son propre processeur Snapdragon 821 et tout ce dont vous avez besoin.

L’Oculus Go ne remplacera pas les systèmes connectés à un PC comme l’Oculus Rift, le HTC Vive et les casques MR (réalité mixte) de Windows. Mais l’appareil autonome offre de meilleures performances et un facteur de forme plus pratique pour l’expérience du contenu VR que les casques RV alimentés par téléphone intelligent tels que le Google Daydream View et le Samsung Gear VR.

Oculus Go boîte
Oculus Go boîte

Design 

L’Oculus Go est doté d’un langage des formes fonctionnel qui ne se distingue ni par sa beauté ni par sa laideur. L’appareil est d’une nuance de gris clair avec très peu de contraste. Le corps de la visière a une finition plastique lisse, tandis que la plaque frontale est faite d’aluminium mat qui sert de radiateur pour le processeur et les composants environnants. Les surfaces du tissu sont d’une nuance de gris légèrement différente. Le seul véritable contraste est le coussin noir qui entoure les lentilles.

Le Go emprunte certains éléments de design au Rift (comme la forme du plastron et la façon dont la sangle de tête se fixe à la visière). Cependant, la construction des deux casques est très différente. Par exemple, le Go n’offre pas de suivi spatial, donc il n’a pas de capteurs intégrés.

Sur le dessus du casque, vous trouverez une paire de boutons de réglage du volume et un bouton d’alimentation avec un voyant lumineux LED qui indique quand l’appareil est en charge, appairé via Bluetooth ou allumé. Le côté gauche abrite un micro port USB utilisé pour charger l’appareil, et une prise audio de 3,5 mm pour brancher des écouteurs.

Le casque est doté de haut-parleurs internes et d’un microphone, vous n’avez donc pas besoin d’écouteurs pour utiliser l’appareil, mais Oculus recommande d’utiliser un casque pour une meilleure communication vocale. Oculus propose le casque Go avec 32 Go ou 64 Go de mémoire interne.

L’Oculus Go est équipé d’une sangle de tête à 3 points en tissu. À l’intérieur, un coussin en mousse de caoutchouc s’adapte parfaitement à vos joues et à votre front pour isoler la lumière du monde qui vous entoure. L’espace nasal n’a pas de couvercle, donc vous pouvez toujours voir le monde réel à travers la fente si vous regardez vers le bas.

Bienvenue aux porteurs de lunettes

Le Go a une solution inédite pour les porteurs de lunettes : un espace que vous pouvez installer sous le coussin en mousse pour repousser les bords de la mousse et vous donner quelques millimètres d’espace supplémentaire pour les verres correcteurs. Je ne porte pas de lunettes, mais je me suis confiée à un ami qui teste l’espaceur. Bien qu’il ait de difficulté à porter le Rift, le Go s’adapte facilement sur ses lunettes.

Pour les personnes qui ne veulent pas porter leurs lunettes avec un casque VR, Oculus présente un accessoire pour lentilles correctives, que vous pouvez glisser par-dessus les lentilles du Go. Oculus a indiqué que les verres correcteurs seront également disponibles pour les propriétaires de Rift.

Lentilles améliorées

En parlant de lentilles, elles sont nettement meilleures que celles que vous trouverez dans le Rift. Oculus nous a dit qu’il a déployé des efforts considérables pour développer la « lentille parfaite » pour la RV, et bien que nous ne soyons pas convaincus qu’elles soient parfaites, elles fournissent une image beaucoup plus claire que l’ancienne conception.

Les lentilles Oculus Go sont des lentilles courbes de type Fresnel comme celles du casque Rift, mais elles produisent beaucoup moins de distorsion à l’évasement. Le nouveau design de lentille présente une forme un peu triangulaire, au lieu de la forme ronde avec un bord plat que l’on retrouve habituellement dans les casques VR.

Panneau d’affichage : Haute résolution, mais pas aussi bonne que celle du Rift

L’Oculus Go offre une résolution légèrement supérieure à celle du casque Oculus Rift, mais l’appeler supérieur serait un peu hypocrite. Le Rift dispose de 2160 x 1200 pixels répartis sur deux panneaux d’affichage OLED 90Hz. Le Go dispose d’un seul panneau LCD 2560 x 1440 à commutation rapide qui fonctionne à 60Hz ou 72Hz, selon l’application.

Nous soupçonnons que le taux de rafraîchissement plus faible est un symptôme de la puissance de traitement disponible et non une limitation de la technologie des panneaux. Pour maintenir les coûts à un niveau acceptable pour le marché de masse, Oculus a choisi un processeur Snapdragon 821 daté, qui est similaire au SoC trouvé dans le Samsung Galaxy S7.

Oculus a également développé des fonctionnalités qui lui permettent de tirer encore plus de performances du matériel vieillissant, comme le Fixed Foveated Rendering, qui permet aux développeurs de pousser les graphiques haute-fidélité vers le point d’orgue de l’affichage et les graphiques basse fidélité dans la périphérie pour réduire la charge GPU. L’entreprise a également créé des processus tels que les ajustements dynamiques de la vitesse d’horloge, qui réduisent la vitesse d’horloge du SoC lorsqu’il n’est pas en demande pour aider à préserver la batterie.

Durée de vie de la batterie

L’Oculus Go est doté d’une batterie interne Lithium-Ion de 2600 mAh, qui fournit entre 1,5 et 2 heures de jeu continu, soit environ 2 à 2,5 heures de contenu vidéo. D’après notre expérience, l’évaluation du temps d’exécution d’Oculus est exacte. J’ai tiré un peu plus de 2 heures de notre casque avec une combinaison de jeux et de vidéo, et j’en ai tiré près de 3 heures tout en ne faisant que regarder Netflix.

Il faut environ 3 heures pour charger complètement l’Oculus Go avec le chargeur fourni. La notice d’emploi recommande de ne pas le charger avec d’autres chargeurs, y compris des batteries de secours portables (Power Bank). Vous ne devez pas non plus recharger le casque tant qu’il est sur votre visage.

Contrôleur

L’ensemble Oculus Go comprend un contrôleur de mouvement, qui est doté d’un gros bouton de déclenchement, un pavé tactile pour votre pouce, un bouton de menu Oculus et un bouton retour. Comme les contrôleurs Daydream VR ou Gear VR, il dispose de 3 degrés de liberté de suivi, ce qui vous permet de pointer dans n’importe quelle direction, mais il n’a aucune capacité de détection de profondeur et vous ne pouvez donc pas accéder au monde virtuel.  Comme pour la plateforme Daydream, la touche menu du contrôleur vous permet de recentrer votre vue à tout moment.

Le contrôleur de mouvement a une forme bizarre, mais je me sentais à l’aise dans ma main. Je n’étais même pas tenté de le poser en regardant le contenu vidéo.

Processus de configuration

Le processus d’installation initial de l’Oculus Go est simple, mais il nécessite un appareil Android ou iOS avec une application compagnon pour le configurer. Lorsque vous lancez l’application Oculus pour la première fois, le logiciel se connecte à votre casque via Bluetooth et vous demande ensuite d’entrer les informations d’identification de votre réseau Wi-Fi pour que le périphérique puisse télécharger les mises à jour. Il vous permet également de configurer le contrôleur pour une utilisation à gauche ou à droite.

Asseyez-vous, ne restez pas debout !

Une fois que vous avez jumelé le Go et que vous êtes prêt à commencer à jouer, choisissez une belle chaise pour vous et restez assis. Contrairement au Rift et à d’autres systèmes VR à poursuite spatiale, le Go ne comprend pas de capteurs internes ou externes pour suivre la position du casque. Vous ne devez pas vous promener avec ça et vous pouvez vous blesser si vous le faites.

Pas pour les jeunes enfants

Pour les enfants de moins de 13 ans, cet appareil devrait s’appeler le « No Go ». Comme les autres fabricants de RV, Oculus déconseille de mettre le casque sur les enfants de 12 ans ou moins, craignant que cela n’affecte leur développement.

Vaste bibliothèque d’applications

Le casque Oculus Go est étonnamment performant et dispose d’une grande bibliothèque de contenus. Le jour du lancement, le nouveau casque adoptera l’ensemble du contenu de la bibliothèque Gear VR, qui contient plus de 1000 jeux et applications. Que vous souhaitiez être transporté dans un pays imaginaire ou que vous souhaitiez en apprendre davantage sur l’univers, il devrait y en avoir pour tous les goûts dans le magasin Oculus.

Remplacement d’un écran de télévision

Si vous n’avez pas un téléviseur grand écran dans chaque pièce de votre maison (et qui en a un), l’Oculus Go pourrait vous donner une grande toile pour regarder un film. Alors que les anciens casques VR manquaient de clarté pour remplacer votre téléviseur, Oculus Go, avec ses nouveaux objectifs et ses panneaux d’affichage améliorés, est le premier appareil VR que vous pouvez utiliser pour de longues sessions Netflix.

Netflix et Hulu proposent des applications pour l’Oculus Go, et vous pouvez accéder au contenu YouTube via le navigateur Web natif. J’ai été surpris de constater à quel point j’aimais consommer du contenu vidéo en déplacement. J’ai essayé de regarder la télévision sur Netflix avec notre GearVR, et bien que cela ait certainement fonctionné, j’ai trouvé qu’un épisode d’une émission était assez long dans le casque. Pendant que je testais le Go, j’ai passé plusieurs heures dans le casque et j’ai fait fonctionner sa batterie jusqu’au point d’avertissement.

Expériences multijoueur multiplateformes

L’Oculus Go et Gear VR partagent la même plate-forme de développement et les jeux multijoueur qui fonctionnent sur l’Oculus Go fonctionneront automatiquement sur l’Oculus VR. Les développeurs peuvent également activer le cross-play avec les joueurs en utilisant les casques Rift.

Plus tôt cette année, à GDC, nous avons eu la chance d’essayer une courte démo de Settlers sur Oculus Go lors d’un match en ligne avec des joueurs d’Oculus Rift. Et Settlers n’est pas une anomalie. Beaucoup des jeux que vous pouvez trouver sur l’Oculus Store sont des jeux solos, mais Oculus encourage les développeurs à faire des jeux multijoueur pour la plate-forme. La société encourage également les développeurs à rendre leurs jeux compatibles sur toutes les plates-formes Oculus VR, le cas échéant.

Verdict

Le Go est, de loin, le casque VR mobile et autonome le plus confortable que j’ai jamais essayé. En fait, c’est plus confortable que la plupart des casques VR haut de gamme que j’ai essayé. Je préfère passer deux heures avec un Go sur le visage plutôt qu’avec n’importe quel autre écran monté sur la tête.

Le casque n’a pas de suivi spatial, ce qui limite les types d’expériences que vous pouvez apprécier avec lui.  Mais la plupart des gens seraient plus que satisfaits de s’asseoir sur leur canapé ou de s’allonger dans leur lit, de jouer à un jeu stationnaire ou de regarder un film.

Si vous voulez la meilleure expérience de RV que l’argent puisse acheter, pensez aux HTC Vive, Vive Pro ou Oculus Rift, qui offrent tous une expérience plus immersive. Et, si vous avez un téléphone compatible et que vous voulez économiser de l’argent, Gear VR de Samsung est une grande valeur. Cependant, l’Oculus Go offre le meilleur équilibre entre le prix et l’expérience utilisateur de tous les casques que vous pouvez acheter.

Partagez ce moment !