Une nouvelle étude d’Omdia montre que le marché de la réalité virtuelle (RV) pour les consommateurs représentera 10 milliards de dollars en 2025. Les dernières perspectives proviennent du rapport d’Omdia « Consumer VR Headset and Content Revenue Forecast 2020-2025 », une plongée en profondeur dans le marché de la RV avec des prévisions individuelles pour 32 pays. Il prévoit que d’ici la fin 2020, 6,4 millions de casques seront vendus, tandis que les dépenses en contenu de RV atteindront 1,1 milliard de dollars.

Après s’être laissée emporter par le battage médiatique de l’industrie et s’être avérée incapable de répondre aux attentes irréalistes fixées en 2016, la RV connaît actuellement une période de réajustement bien nécessaire. La gamme de produits de la base installée de la RV évolue rapidement, passant des casques de RV pour smartphones rapidement abandonnés à des casques de RV autonomes et attachés plus attrayants.

En dépit des histoires pessimistes persistantes sur l’avenir de la RV, Omdia pense que le marché de la RV continuera à se développer, bien qu’à un rythme plus lent que prévu.

Les verrouillages Covid-19 dynamisent la catégorie de la RV en fin 2020, mais l’adoption en masse reste à plus de dix ans

Comme pour le marché des jeux en général, le segment de la RV grand public a connu une hausse des dépenses lors des fermetures de Covid-19 en 2020, ce qui a poussé les dépenses de contenu à un peu plus d’un milliard de dollars. Son plein potentiel a toutefois été limité par les difficultés de fabrication au cours du premier semestre 2020 et le lancement en novembre des consoles de jeux de la prochaine génération, qui ont détourné l’attention et le budget des joueurs.

Sans tenir compte de la multiplicité des casques de RV, la pénétration dans les foyers à la fin de 2020 ne sera que de 1,2 % dans les 32 principaux pays prévus dans le rapport d’Omdia. Ce chiffre n’atteindra que 3 % en 2025, ce qui souligne le long chemin à parcourir pour l’adoption massive de la RV.

Omdia estimation VR
Omdia estimation VR

Fin 2020 : Les casques VR autonomes élargissent l’attrait de la RV, sous l’impulsion d’Oculus Quest

Quest 2 et ses contrôleurs
Quest 2 et ses contrôleurs

Le casque Oculus Quest de Facebook a réussi à équilibrer le facteur forme tout-en-un avec une expérience de RV immersive de haute qualité à un prix attractif. Avec le prix du Quest 2 à partir de 299 €, Facebook rend la RV de haute qualité plus accessible que jamais. En tant que casque hybride, le Quest chevauche à la fois les catégories autonome et connectée à un PC, offrant à ses propriétaires une flexibilité et un accès à une plus grande sélection de contenu. Omdia estime que 1,2 million d’unités de dispositifs Quest seront vendues en 2020, et qu’elles passeront à 5,6 millions d’unités en 2025.

La stratégie agressive de Facebook, qui consiste à être le leader des pertes, a fait que les autres fabricants de casques ne peuvent tout simplement pas rivaliser, ce qui a conduit beaucoup d’entre eux à se concentrer sur la catégorie adjacente de la RV d’entreprise. Nous nous attendons néanmoins à ce que d’autres casques VR autonomes grand public connaissent un plus grand succès au cours des prochaines années, notamment en Chine. Omdia prévoit que la part de Facebook dans les ventes mondiales de casques de RV autonomes passera de 48 % en 2020 à 35 % en 2025.

Valve rencontre le succès auprès des joueurs sur PC, HTC continue de perdre des parts de marché, tandis que la RV sur PlayStation prend une année sabbatique

Le Valve Index est un casque VR relié au PC qui a trouvé un écho favorable auprès des joueurs sur PC qui recherchent le meilleur de ce que la RV peut offrir. Une combinaison d’affichage haute résolution, de contrôleurs innovants « Knuckles » et de proximité du lancement du très attendu Half Life : Alyx VR ont été ses principaux facteurs de succès. Son prix de départ élevé de 999 euros et la nécessité de disposer d’un PC puissant ont toutefois limité son attrait au-delà de ce créneau.

HTC perd rapidement du terrain face à Oculus et Valve dans la RV grand public, car il n’a pas pu reproduire le succès initial de Vive avec ses nouveaux casques Vive Cosmos. A un moment où Facebook abandonne ses casques Go et Rift et consolide ses efforts en un seul appareil (Quest), HTC continue d’étendre sa gamme de produits avec l’espoir d’attirer un large éventail de segments de consommateurs et d’entreprises. Alors qu’une stratégie de portefeuille large est appropriée dans les marchés matures tels que les smartphones, Omdia pense que HTC risque de se disperser dans la catégorie de la RV encore naissante.

Sony a récemment confirmé que la suite de PlayStation VR (PSVR) n’arrivera pas en 2021, une décision logique, étant donné que la société se concentre sur la production et les ventes de la console PlayStation 5 (PS5) lancée récemment. Omdia pense maintenant que la PSVR 2 sera lancée à la fin de l’année 2022, avec un suivi à l’intérieur et à l’extérieur et éventuellement une connexion sans fil. D’ici là, l’utilisation actuelle du PSVR devrait diminuer : Les propriétaires de consoles PS5 doivent commander un adaptateur gratuit pour utiliser le PSVR petit. Omdia prévoit la vente de 900 000 casques PSVR 2 dans les trois premiers mois de leur disponibilité en 2022, ce qui représente un taux de connexion aux consoles plus élevé que celui de la génération précédente.

Fin 2020 : Les jeux devraient continuer à dominer les dépenses de contenu de RV des consommateurs

Les revenus des contenus de RV passeront de 1,1 milliard de dollars en 2020 à 4 milliards de dollars en 2025, lorsque les jeux représenteront 90 % des dépenses totales. Les contenus vidéo interactifs et à 360 degrés présentaient initialement un grand potentiel, mais les entreprises ont eu du mal à monétiser efficacement leurs contenus en raison du faible nombre de casques installés et de la faible demande. Cela a conduit à plusieurs pertes importantes dans l’espace de production vidéo de la RV, notamment le BBC VR Hub, Google Spotlight Stories, Jaunt et Oculus Story Studio.

À l’avenir, Omdia s’attend à ce que la monétisation de la vidéo interactive soit stimulée par la publicité et les abonnements aux médias, comme l’illustrent YouTube et l’approche de Netflix en matière de RV. La RV sociale est une autre catégorie qui a montré son potentiel, mais elle a connu des défis similaires à ceux de la vidéo interactive. Facebook reste fortement engagé dans sa vision à long terme pour sa plateforme Horizon, mais il reste à voir si elle peut créer une expérience sociale vraiment convaincante en matière de RV.


Les contenus sur les mêmes sujets :
2020 VR

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *