Les chercheurs de NVIDIA ont développé le système d’affichage VR le plus fin à ce jour, avec une épaisseur de seulement 2,5 mm.

Baptisé « Holographic Glasses », ce système pourrait un jour débarquer sur des casques VR aussi fins que des lunettes de soleil. Mais pour l’instant, il s’agit d’une technologie de recherche avec de sérieuses limitations pratiques.

Les chercheurs de NVIDIA ont construit le système d'affichage VR le plus fin à ce jour !

Le principal facteur expliquant la taille et l’encombrement des casques VR actuels est la conception optique. Pour obtenir un champ de vision relativement large avec des technologies optiques largement utilisées comme les lentilles de Fresnel et les lentilles asphériques, il faut un grand espace entre la lentille et l’écran. Si l’on ajoute le boîtier en plastique nécessaire pour le contenir, même les modèles les plus minimes pèsent plus de 300 grammes. Si l’on ajoute d’autres composants comme la batterie et le refroidissement, un système comme le Quest 2 pèse un peu plus de 500 grammes, par exemple.

La production récente de lentilles en forme de crêpe a donné naissance à une nouvelle catégorie de casques nettement plus compacts, comme le Vive Flow de HTC. Les lentilles en crêpe nécessitent un espace beaucoup plus court par rapport à l’écran, mais la lentille et le panneau restent des éléments très distincts et le résultat est toujours beaucoup plus épais que des lunettes.

blank

Un type différent

Les chercheurs de NVIDIA présentent un type très différent de système optique VR utilisant « un guide d’ondes à réplique pupillaire, un modulateur de lumière spatial et une lentille de phase géométrique ». Il s’agit d’un article techniquement détaillé mais très clairement écrit, aussi, plutôt que de le paraphraser, nous vous invitons à le lire dans les propres mots du chercheur.

Il s’agit d’un véritable affichage holographique, qui fournit des indices de profondeur réalistes pour atténuer un défaut majeur des casques d’aujourd’hui, le conflit vergence-accommodation, c’est-à-dire l’inconfort que ressentent vos yeux parce qu’ils pointent vers la distance virtuelle des objets virtuels mais se concentrent sur la distance focale fixe des lentilles.

blank

Épaisseur

Avec une épaisseur de 2,5 mm, elles sont encore plus fines que les lunettes « holographiques » de 9 mm présentées par les chercheurs de Facebook il y a deux ans. Ce qui rend les recherches de NVIDIA encore plus impressionnantes, c’est que celles de Facebook étaient monochromes, pas en couleur, et qu’elles étaient à focalisation fixe, pas réellement holographiques.

Il s’agit d’une recherche révolutionnaire qui pourrait un jour conduire à des casques VR beaucoup plus fins. Mais pour l’instant, elle présente de sérieuses limites. Même avec le suivi oculaire, la boîte oculaire ne mesure que 8 mm et le champ de vision n’est que de 23°. C’est une fraction des casques actuels et c’est plus étroit que les lunettes AR primitives d’aujourd’hui. 

Les chercheurs affirment qu’en empilant deux lentilles de phase géométriques et en utilisant un modulateur de lumière spatial plus grand, le champ de vision pourrait atteindre une diagonale de 120° « sans augmenter de manière significative l’épaisseur totale ». Il s’agit d’une affirmation extraordinaire qu’il faudrait voir démontrée dans un projet futur pour y croire. 


Les contenus sur les mêmes sujets :
Accessoire VR

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.