Le casque Oculus Quest 3 dont on parle pourrait être encore moins cher qu’on ne l’imagine lors de son lancement, selon de nouvelles déclarations de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, la société mère d’Oculus. Et ce, grâce à une astuce que les consoles de jeu traditionnelles utilisent depuis des années.

Facebook Oculus Quest 2
Facebook Oculus Quest 2

Lors d’un Live sur Instagram, Mark Zuckerberg a révélé que, selon lui, rendre la RV accessible nécessite deux choses principales : Une excellente expérience sans fil et des coûts réduits pour les consommateurs. Facebook est déjà dédié au marché de la RV sans fil et il semble qu’il pourrait commencer à subventionner le coût des nouveaux casques.

Bien qu’aucune promesse directe n’ait été faite, M. Zuckerberg a déclaré que « [les fabricants de consoles] subventionnent [les consoles] un peu au départ avec l’espoir et l’attente qu’ils compensent cela par la vente d’applications et d’autres expériences ».

Il a ensuite ajouté : « C’est ce que nous comptons faire pour la RV et la RA. Nous abordons la question sous l’angle de la manière de mettre le produit dans les mains du plus grand nombre possible de personnes ».

Si c’est la tactique de Facebook pour ses prochains casques, alors nous pourrions ne pas voir une grande augmentation de prix pour le prochain casque sans fil d’Oculus – qui, selon la rumeur, serait un appareil plus puissant de type « Oculus Quest Pro ». Comme avec tous les commentaires de ce genre, nous devrons voir comment ils se concrétisent dans le monde réel, mais nous sommes définitivement excités d’entendre que la RV pourrait devenir encore moins chère qu’elle ne l’est actuellement.

Analyse : La VR peut-elle se permettre d’être subventionnée ? 

Si vous regardez les commentaires des personnes qui veulent se lancer dans l’espace VR, il y a souvent une préoccupation constante : le prix. Votre casque peut coûter plusieurs centaines d’euros et le PC dont vous avez besoin pour l’alimenter fait grimper le coût total à plusieurs milliers d’euros. Si vous ajoutez à cela la nécessité de trouver un espace pour pouvoir y jouer, ainsi que le prix des jeux, il est facile de comprendre pourquoi la RV a été considérée comme un produit de niche.

Il n’y a aucun doute qu’en rendant la technologie moins chère, plus de gens voudront s’y intéresser. Mais les subventions ont leurs risques ; si vous ne vendez pas assez de consoles, vous ne vendrez pas assez de jeux pour pouvoir récupérer votre argent. Alors, la RV bon marché deviendra-t-elle suffisamment courante pour justifier cette stratégie de Facebook ?

Eh bien, l’Oculus Quest 2 a déjà prouvé que la tactique de Facebook peut fonctionner dans la pratique. C’est une excellente affaire à seulement 299 € et c’est probablement la raison pour laquelle, en un peu plus de cinq mois sur le marché, le Quest 2 a été vendu plus que tous les autres casques Oculus combinés sur une période de cinq ans. Si les casques VR peuvent s’améliorer et rester à un prix similaire (ou même moins cher), alors nous pourrions les voir se vendre encore mieux qu’ils ne le font déjà.

Avec toutes les discussions financières sur les grandes technologies, nous ne pouvons jamais savoir avec certitude ce qu’elles donneront avant de voir les étiquettes de prix sur les étagères. Mais étant donné la direction que prend l’industrie et la façon dont les consommateurs ont réagi jusqu’à présent, il semble que l’avenir de la RV pourrait être plus accessible qu’il ne l’a jamais été auparavant.


Les contenus sur les mêmes sujets :
Oculus

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.