Les élèves d’Halifax (Nouvelle-Écosse) utiliseront davantage la réalité virtuelle en classe dans le cadre de leur programme. Silas Brown examine l’effet de cette technologie sur l’éducation.

Casque de réalité virtuelle
Casque de réalité virtuelle

Les gens d’une certaine génération se souviennent peut-être des magnétoscopes ou des lecteurs DVD, qui ont été utilisés dans des salles de classe pour regarder des films et des émissions de télévision éducatives.

Mais ces jours-ci, les étudiants sont plus compatibles avec les Chromebooks et les iPad. Bientôt, les salles de classe de la Nouvelle-Écosse pourront ajouter des casques de réalité virtuelle à la liste.
Le ministère de l’Éducation a lancé jeudi un appel d’offres pour l’achat de 516 casques VR.

“Ce type de technologie peut être utilisé dans une foule de disciplines”, a déclaré Sue Taylor-Foley, directrice des ressources d’apprentissage et de la technologie pour le Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance.

“Notre partenariat avec Ocean School nous intéresse particulièrement en sciences en septième et en huitième années, en ce moment. Mais il est certainement utile, dans de nombreuses disciplines, où les élèves se sentent immergés et connectés.”

Ocean School est un nouveau projet Web produit par l’Office national du film du Canada et l’Université Dalhousie. Il associe la vidéo linéaire à la réalité virtuelle et augmentée afin de guider les élèves dans une série de parcours d’apprentissage sur l’océan.
Le programme est actuellement mis à l’essai dans 17 écoles de la Nouvelle-Écosse et, selon Taylor-Foley, il fera partie du programme de science provincial au cours des prochaines années.

Les casques de réalité virtuelle coûtent entre 15 et 1 500 euros. Certains modèles sont autonomes et d’autres nécessitent l’utilisation d’un smartphone ou d’un PC. Taylor-Foley dit que le ministère n’a pas de préférence dans le modèle et examinera toutes les options disponibles.

Brian Mrezar, enseignant à Halifax Central Junior High, a déclaré que la réalité virtuelle pouvait offrir de nombreuses possibilités d’apprentissage en raison de sa capacité à placer les élèves dans des situations impossibles par le passé.

“C’est comme si nous voulions aller à Joggins Fossil Cliffs”, a déclaré Bryan Mrezar, enseignant à Halifax Central Junior High.
“Si nous ne pouvons pas nous y rendre ou si nous n’avons pas les fonds pour le faire, il pourrait y avoir une possibilité de mettre les casques VR et de voir à quoi ça ressemble. Cela rend la VR accessible à tous dans la province.”

Maya Dixon, élève de 9e année, dit qu’elle aime l’approche pratique des outils d’apprentissage de la réalité virtuelle et pense qu’un grand nombre d’élèves pourraient bénéficier.

“Certains élèves de la classe… peuvent mieux apprendre quand ils le font eux-mêmes au lieu de demander à un enseignant de vous le lire, alors je pense que c’est une très bonne expérience”, a-t-elle déclaré.
“Je pense aussi que cela pourrait être utilisé non seulement pour la science, mais dans n’importe quel sujet.”

Bien que l’impact immersif de la technologie de la réalité virtuelle puisse sembler assez évident, Mrezar affirme que l’utilisation de la technologie en classe présente de nombreux autres avantages. Un exemple : la collaboration.

“Mettre une feuille de calcul sur un ordinateur ne l’améliore pas nécessairement, mais je pense que les éléments liés à la technologie, tels que la collaboration, la capacité d’avoir une pensée, de s’informer à ce sujet, puis effectuer une recherche, rend les élèves plus motivés”, a-t-il déclaré.

Avant, on entend toujours par le mot “réalité virtuelle”, regarder des vidéos 3D ou jouer à des jeux en portant un casque VR. Cependant, la VR peut être utilisée dans plusieurs autres domaines. Aujourd’hui, on a vu que cette technologie peut faciliter l’apprentissage, on a aussi vu que certains hôpitaux utilisent la VR pour calmer les douleurs des patients, d’autres sociétés l’utilisent pour mieux former leurs employés. Donc, la VR n’est pas seulement un moyen de divertissement, c’est aussi un moyen d’apprentissage et elle peut être utilisée dans plusieurs domaines.

Source : globalnews.ca


Les contenus sur les mêmes sujets :
Nouvelle-Écosse, VR dans une classe de cours, VR et éducation, VR et élèves

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *