La réalité virtuelle (VR) est utilisée dans de nombreux domaines, notamment la conception architecturale et urbaine, le marketing digital, l’éducation et la formation militaire. La réalité virtuelle crée un environnement non réel afin que l’utilisateur puisse simuler un environnement virtuel. Le matériau VR le plus connu est le casque, ce dernier se place sur les yeux pour que l’utilisateur regarde le monde virtuel.

Dr Ahmed uses portant des lunettes VR
Dr Ahmed uses portant des lunettes VR
Source : standard.co.uk

Aujourd’hui, la réalité virtuelle a également trouvé sa place dans le domaine médical, où les chirurgies sont pratiquées virtuellement. Ce programme a été introduit pour la première fois en 2016 par un chirurgien nommé Shafi Ahmed, qui a diffusé une opération en utilisant la réalité virtuelle. Cela a inspiré des milliers de médecins. Il a expliqué que par le biais de la réalité virtuelle, les étudiants en médecine et les chirurgiens débutants auraient l’avantage de voir et de subir des interventions chirurgicales complexes sans se rendre directement et réellement dans la salle d’opération.

Selon les rapports récents concernant la façon dont les technologies modifient le secteur médical, les cardiologues ont également compris les avantages que ces outils prometteurs pourraient offrir. L’un des nombreux établissements de santé qui utilisent la réalité virtuelle est le Lucile Packard Children’s Hospital de Stanford. Il est spécialisé en cardiologie pédiatrique, qui traite du diagnostic et du traitement des troubles cardiaques et des affections apparentées.

Les cardiologues de Stanford estiment que le cœur humain est l’un des organes les plus importants et les plus compliqués du corps. Il peut développer des anomalies et mettre la vie en danger si les gens ne sont pas pleinement conscients de ce qui se passe sur l’organe vital et de la façon de le prévenir. Mais l’objectif principal de Stanford aujourd’hui est de révolutionner l’éducation sur les cardiopathies congénitales.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la cardiopathie congénitale est le type d’anomalie le plus courant auquel les personnes sont confrontées depuis leur enfance. La coronaropathie désigne tout état pathologique du cœur ou des vaisseaux sanguins qui l’alimentent, ce qui altère le fonctionnement cardiaque.

Chaque année, environ 40 000 personnes naissent avec une cardiopathie congénitale aux États-Unis et environ un million dans le monde entier. Avec le nombre croissant de cas de coronaropathie, Stanford Virtual Heart a trouvé une solution facilitant la communication et la compréhension de ce qui se passe dans le cœur humain.

Avant l’utilisation de la réalité virtuelle, les chirurgiens avaient du mal à diffuser des informations sur les cardiopathies congénitales et leurs risques pour la population. Ils ont expliqué que le cœur est un organe complexe à étudier et qu’une personne doit être sur la table d’opération avec la poitrine ouverte.

Mais encore plus, il est difficile de trouver une personne réelle pour une chirurgie dont on ouvre sa poitrine, ainsi ce type d’opérations fait partie de celles qui sont les plus difficiles dans le domaine médical. Bien que les étudiants se fient souvent aux manuels scolaires et aux vidéos pour bien comprendre le contexte des cardiopathies congénitales, les experts s’inquiètent pour les patients.

Ces outils fonctionnent avec eux, mais cela ne fonctionnera pas avec les patients et leurs familles qui ont des ressources d’apprentissage limitées. C’est l’objectif de la réalité virtuelle : révolutionner la médecine et sensibiliser les patients et les médecins à l’énigme des maladies cardiaques, en particulier des cardiopathies congénitales.

Alors, comment ces activités virtuelles peuvent aider les patients atteints de coronaropathie et les chirurgiens ?

Avec l’aide de la VR, en plus de pouvoir être à l’intérieur d’un cœur humain, un chirurgien a la possibilité de montrer le problème à des patients ou à des étudiants en médecine et d’expliquer ce qu’il faut faire pour guérir le patient.

Éduquer les patients sur la nature de leur état de santé est un moyen de les aider à comprendre ce qu’ils vivent. Comment cela fonctionne ? Les médecins apportent un casque VR puis ils demanderont à un patient de le placer. Ensuite, le patient commence à voir un cœur humain et le chirurgien lui explique le problème qui se trouve sur ce cœur et comment le résoudre.

Ce qui est plus intéressant avec la VR, est que le patient peut être capable de traverser son cœur tout en comprenant ce qui cause la maladie. La VR apporte aux patients de l’espoir et la promesse de mener une vie saine à l’avenir.

La technologie de la réalité virtuelle aide les chirurgiens à planifier les chirurgies à l’avance. Les médecins peuvent produire un modèle tridimensionnel que les patients peuvent voir et manipuler. Les chirurgies cardiaques simulées permettent aux chirurgiens de mettre en pratique leurs compétences professionnelles sans aucun risque pour les patients.

De nombreuses études ont montré que les médecins qui bénéficient d’une formation en chirurgie via des simulations de réalité virtuelle améliorent considérablement leurs capacités et leurs performances en salle d’opération.

Pour la première fois dans le monde, les gens peuvent se familiariser avec la complexité d’un cœur humain et la maladie qu’il peuvent éventuellement rencontrer. La technologie de la réalité virtuelle a de nombreuses utilisations et son application dans le domaine médical n’est qu’une d’elles.

Informer les patients sur leurs conditions par la réalité virtuelle est un grand pas en avant pour révolutionner la médecine.

Alors, que pensez-vous de l’utilisation de la VR dans le domaine médical ? Croyez-vous que cette technologie va révolutionner l’éducation et la médecine ?

Partagez ce moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *