Chaque jour, nous mettons une start-up à l’honneur. Aujourd’hui, il s’agit de la française AVATAR MEDICAL, une start-up qui permet aux chirurgiens et aux patients de bien se préparer aux interventions chirurgicales.

AVATAR MEDICAL offre une meilleure vision des interventions chirurgicales
Visualiser une version numérique de l’anatomie d’un patient en réalité virtuelle (VR) afin de se faire une idée précise du problème et de préparer le patient à la chirurgie. AVATAR MEDICAL rend cela possible. Comment cela fonctionne-t-il ? Marie Buhot-Launay nous l’explique.

Comment cela fonctionne-t-il ?

« Une IRM ou un scanner est réalisé sur le patient. Ce scan est ensuite converti en une version 3D de l’anatomie du patient sur un ordinateur portable à l’aide de notre logiciel. Cela se fait en temps réel et sans avoir besoin d’une connexion Internet. Le chirurgien et le patient peuvent alors utiliser des casques VR pour se déplacer dans le corps et voir des zones spécifiques plus en détail. Par exemple, le site du cancer situé dans un os peut être visualisé en détail. À l’heure actuelle, une estimation de la quantité d’os à enlever est effectuée en utilisant uniquement un scanner 2D. Grâce à notre logiciel, le chirurgien obtient une meilleure image du cancer et peut pratiquer l’opération avec plus de confiance. En outre, le patient comprend mieux ce qui va se passer pendant l’opération. »

Qu’est-ce qui rend votre start-up si pertinente ?

« La RV est déjà utilisée en médecine. Par exemple, un chirurgien (en formation) peut s’entraîner à une opération du cœur. Ou pendant une opération, un patient est distrait et en même temps rassuré grâce à la RV. Mais reproduire le scan d’un patient en 3D et le visualiser avec des casques VR n’est pas encore tout à fait au point. Nous pensons que la RV peut être utilisée plus largement dans les soins aux patients. Un chirurgien a peut-être déjà pratiqué une opération en réalité virtuelle. Alors un chirurgien peut utiliser notre logiciel pour se préparer à cette opération spécifique. »

AVATAR MEDICAL a-t-il déjà été testé ?

« Une centaine de chirurgiens ont testé notre produit jusqu’à présent. Il s’agit principalement de chirurgiens dans les domaines de la chirurgie vasculaire, de l’oncologie et de la cardiologie. Nous avons également présenté notre logiciel à des hôpitaux en France et en Amérique. Un hôpital spécialisé dans le cancer du sein a testé AVATAR MEDICAL pendant deux ans et souhaite maintenant l’acheter pour mener davantage de recherches. »

Quels sont les obstacles auxquels vous vous heurtez ?

« Le monde scientifique doit encore s’habituer à l’idée de la réalité virtuelle et des casques VR. Cela ressemble encore davantage à un gadget que l’on utilise pendant les jeux. Nous voulons faire plus de recherches cliniques pour montrer à la communauté médicale que l’utilisation d’AVATAR MEDICAL pour les soins aux patients peut réellement aider. À part cela, nous ne sommes pas encore certifiés, mais nous le serons dans l’année à venir. Nous espérons que les patients et les chirurgiens utiliseront AVATAR MEDICAL d’ici deux à trois ans. »

Source


Les contenus sur les mêmes sujets :
VR et médecine

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.