Hypno VR, une start-up strasbourgeoise a commencé à commercialiser depuis quelques semaines un logiciel permettant d’“anesthésier” les patients grâce à l’hypnose en utilisant la réalité virtuelle.

Hypnose via la réalité virtuelle
Hypnose via la réalité virtuelle
Source : hypnovr.io

En portant un casque VR, les patients seront plongés dans un état de semi-inconscience. Strasbourg est un lieu où on trouve de nombreuses technologies médicales, et cela date de plusieurs années. En outre, la ville a un campus dédié aux medtech. La société Hypno VR s’est inscrite aux medtech avec sa technologie d’hypnose en utilisant la réalité virtuelle. Nicolas Schaettel, le cofondateur d’Hypno VR, a raconté que depuis 2016, ils ont expérimenté un logiciel intégré à un casque de réalité virtuelle qui a pour mission de plonger le patient en état d’hypnose dans un monde virtuel. Après 18 mois d’études cliniques, le CHU de Strasbourg a commencé à utiliser cette solution logicielle.

Trois univers virtuels immersifs

Nicolas Schaettel, a précisé que dans le casque VR, le patient a le choix entre trois univers virtuels immersifs : la montagne, les fonds marins, et la plage. Il peut aussi choisir quatre ambiances sonores comme le rock ou le jazz, ainsi que différentes voix de comédiens. Cela aide à faire tomber progressivement le patient en état d’hypnose et sa perception de la douleur va diminuer jusqu’où il ne peut rien ressentir.

Le docteur Denis Graaf, anesthésiste et cofondateur de Hypno VR, a expliqué qu’ils utilisent cette technologie pour des opérations de type interventions rapides aux urgences, ainsi que pour les chimiothérapies ou même la chirurgie dentaire. L’anesthésie générale reste toujours une pratique risquée. L’hypnose virtuelle réduit la survenue d’effets secondaires pour le patient et la consommation d’antalgiques. D’un autre côté, le temps de récupération de l’Hypno VR est de 30 minutes, contrairement à quatre heures si on utilise une anesthésie classique.

La VR est devenue connue par la majorité des gens ces derniers jours, certains l’ont déjà essayé, et d’autres pas encore. De nos jours, on a remarqué que cette technologie est utilisée dans plusieurs domaines comme la médecine, les formations et l’éducation. Pensez-vous que la réalité virtuelle peut remplacer l’anesthésie dans tous les cas ?

Source


Les contenus sur les mêmes sujets :
VR et médecine

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *