Lorsque on a envisagé pour la première fois une application téléphonique pour remplacer la visite physique des campus universitaires, c’était un moyen de permettre aux étudiants ruraux et à ceux qui ne sont pas riches de visiter les campus sans avoir à se déplacer pour s’y rendre. Un directeur d’une initiative financée par le gouvernement fédéral qui aide les jeunes à se préparer pour l’université a réalisé que la réalité virtuelle était un moyen de transporter les étudiants dans les universités de tout l’État, même s’ils n’avaient pas le temps ou l’argent pour faire une visite régulière en personne.

Gear UP VR
les casques en carton permettent aux étudiants de visiter les campus universitaires sans avoir à se déplacer

Depuis que la pandémie COVID-19 a obligé les collèges et les universités à fermer leurs portes, les visites virtuelles telles que celles réalisées grâce à l’application connue sous le nom de GEAR UP VR pour la Caroline du Nord et Get2CollegeMS ont pris un rôle plus important, et pas seulement pour les étudiants qui n’ont pas les moyens de visiter un collège en personne.

Bien que de nombreux établissements d’enseignement supérieur puissent proposer des visites virtuelles, l’application GEAR UP VR for North Carolina est, à ma connaissance, la première et la seule à proposer des visites d’établissements d’enseignement supérieur à l’échelle du système et de l’État. C’est-à-dire que grâce à cette application, les étudiants peuvent faire une visite virtuelle en réalité de n’importe laquelle des 16 écoles du système de l’Université de Caroline du Nord. Les collèges communautaire sont également ajoutés.

L’application a été développée en 2017 dans le cadre du projet GEAR UP NC en collaboration avec l’Université de Caroline du Nord au Chapel Hill Emerging Technologies Lab avec le financement du ministère américain de l’éducation. On est en train d’étendre une application similaire appelée Get2CollegeMS pour inclure toutes les universités publiques et les collèges communautaires du Mississippi. On le fait grâce à des fonds fédéraux GEAR UP destinés à accroître l’accès à l’université pour les étudiants à faible revenu et ceux qui sont les premiers de leur famille à fréquenter l’université. Il est prévu d’ajouter bientôt des visites pour toutes les universités publiques et les collèges communautaires dans une application similaire appelée Get2CollegeMS dans le Mississippi.

Une application ne remplacera peut-être jamais un visage amical, mais elle peut être une alternative à une visite du campus et aider les étudiants et les familles à choisir l’université qui leur convient le mieux, surtout à un moment comme celui-ci où il n’y a pas vraiment d’alternative.

On étends l’application au Mississippi grâce aux fonds fédéraux GEAR UP afin d’améliorer l’accès à l’université pour les étudiants à faible revenu et ceux qui sont les premiers de leur famille à fréquenter l’université.

Jusqu’à présent, les étudiants ont indiqué que les visites en réalité virtuelle sont utiles et efficaces, selon des recherches qu’on compte publier à l’avenir. Cela suggère que ces visites virtuelles pourraient jouer un rôle plus important à l’avenir, surtout si la pandémie COVID-19 persiste et entraîne la fermeture des écoles pendant l’année scolaire 2020-2021.

Le transport virtuel

Les avantages d’une application permettant des visites virtuelles sont nombreux. Les étudiants et les familles qui font des visites virtuelles de campus ne doivent pas dépenser de temps et d’argent ni quitter leur domicile. Au contraire, ils peuvent visiter le campus depuis la table de la cuisine ou le canapé quand ils le souhaitent. Ils peuvent obtenir toutes les informations présentées lors d’une visite du campus à partir de l’application dans le creux de leur main. L’application leur permet de faire l’expérience de la « présence ».

Les étudiants potentiels qui participent aux visites du campus peuvent se familiariser avec différents aspects de la vie sur le campus. Ils peuvent visiter les dortoirs, les gymnases et les cafétérias. Ils peuvent également s’informer sur une discipline qu’ils souhaitent étudier, sur les lieux où ils peuvent demander une aide financière, etc. Tout le monde ne souhaitera peut-être pas vivre une visite de l’université de cette manière, mais cela peut s’avérer une bonne option lorsque des restrictions sont imposées et qu’il n’y a pas beaucoup de choix.

Testée sur le terrain

L’application GEAR UP VR a été testée bien avant la pandémie de coronavirus. À l’automne 2018 et au printemps 2019, une équipe et la chercheuse en éducation Judith Meece ont testé la convivialité de l’application et son potentiel à motiver les élèves des écoles des zones rurales de Caroline du Nord à s’inscrire à l’université.

La plupart de ces étudiants n’avaient jamais visité un campus universitaire. Leurs parents n’étaient pas allés à l’université ou, s’ils y étaient allés, ils n’avaient pas terminé leurs études. Pour ces étudiants, la décision de s’inscrire à l’université est particulièrement difficile à prendre en raison de la complexité des formulaires d’aide financière et de l’absence d’un réseau social de personnes connaissant les tenants et aboutissants de l’entrée à l’université.

On a montré aux étudiants comment fonctionne l’application. On les a montré les visites virtuelles à 360 degrés de l’application, les informations sur les diplômes et la vie étudiante, les liens vers les inscriptions sur le campus, les aides financières et les connexions aux médias sociaux. On leur ai également présenté les chatbots de l’application, qui sont en fait des icônes de robots qui « chattent » ou répondent à partir d’une banque de questions prédéterminée.

Une étude sur l’impact du chatbot dans une université a montré qu’il était efficace pour les premiers de la famille à fréquenter l’université. Par rapport à un groupe de contrôle, 92,5 % des étudiants se sont inscrits à l’université après avoir chatté avec le chatbot, contre seulement 8,1 % pour ceux qui n’ont pas interagi avec le chatbot. Il s’agit d’une différence statistiquement significative.

La vie sur le campus

L’application a donné aux futurs étudiants de première année un moyen d’explorer et de comparer les campus afin de s’assurer que le collège était un bon « match » académique et une bonne « adéquation » en termes d’environnement et d’emplacement.

Si les étudiants ont indiqué qu’ils appréciaient toutes les fonctionnalités de l’application, ils ont considéré les visites virtuelles des campus comme les points forts.

« Je dirais que le fait de pouvoir voir les étudiants de près m’a donné l’impression d’être là », a déclaré un étudiant.

« Nous avons pu voir l’action sur le campus sans y aller », a déclaré un autre étudiant. « L’application est meilleure que les photos en ligne. »

Prendre des décisions

Lors d’un test des visites en réalité virtuelle en Caroline du Nord, les étudiants ont d’abord sélectionné un campus dans l’application en fonction de la proximité du collège ou de sa popularité auprès de leur groupe de pairs. Au-delà de ce premier regard, les étudiants pouvaient visiter n’importe lequel des 16 autres campus de l’Université de Caroline du Nord.

Les étudiants ont déclaré qu’ils trouvaient passionnant de visiter virtuellement différentes universités de l’État. Les futures versions des applications pour la Caroline du Nord et le Mississippi incluront les community colleges.

En ce qui concerne les chatbots, les étudiants ont déclaré qu’ils étaient surtout intéressés par les questions d’aide financière, une préoccupation importante pour beaucoup d’entre eux. Les étudiants ont indiqué que le chatbot pouvait répondre à la plupart de leurs questions et qu’ils appréciaient la réponse instantanée.

Au-delà du lycée

L’application n’est pas seulement destinée aux lycéens. De nombreux adultes ont besoin d’aller ou de revenir à l’université, mais n’ont pas toujours le temps ou l’argent nécessaire pour visiter le campus. Les étudiants adultes peuvent également préférer visiter les universités seuls ou avec d’autres personnes de plus de 18 ans.

Pour profiter pleinement de la puissance de la technologie et réduire les obstacles liés au temps, à la distance et à l’argent nécessaires aux déplacements, les universités et les établissements d’enseignement supérieur peuvent envisager de créer leur propre application.

Cette technologie pourrait profiter à la fois aux étudiants et à l’université, en particulier à un moment où les étudiants ne peuvent pas visiter les campus à cause du COVID-19.

Rendre les visites virtuelles plus répandues

On pense que l’application et les innovations similaires sont prometteuses. Toutefois, des défis restent à relever. Il faut montrer aux conseillers scolaires et aux conseillers d’université comment utiliser l’application. Et le Wi-Fi peut se révéler peu performant dans les foyers et les écoles des zones rurales, ce qui pourrait rendre difficile le téléchargement de l’application par des groupes. Si ces difficultés peuvent être surmontées, on s’attend à ce que les visites en réalité virtuelle deviennent plus courantes dans un avenir pas si lointain.


Les contenus sur les mêmes sujets :
Coronavirus, COVID-19, VR et éducation

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *