L’hôpital de Calgary est devenu le premier au Canada à traiter les patients en utilisant la réalité virtuelle (VR). Les patients ont constaté une réduction de 75% de l’inconfort en s’échappant de leur environnement lors des procédures douloureuses.

Graydon Cuthbertson, un patient du Rockyview General Hospital, a failli perdre ses jambes à cause du syndrome du compartiment. À la suite de plusieurs interventions chirurgicales sur le muscle du mollet, le patient âgé de 47 ans a senti des douleurs lors du changement du pansement. Cuthbertson a constaté que l’utilisation de la VR l’a aidé à échapper à son environnement hospitalier sombre en admirant un camping virtuel calme au bord du lac ; un paysage préhistorique avec des dinosaures et un océan où en voit des dauphins en train de nager.

“C’est une aubaine”, a-t-il déclaré. “Même avec les analgésiques, la première fois que j’ai eu des soins après ma chirurgie, la douleur était insoutenable. Mais avec la réalité virtuelle, j’ai réussi ce traitement facilement. J’étais concentré sur ce que je voyais et entendais, et je ne pensais pas du tout à la douleur. Tout à coup, une heure et demie passe et c’est fini. C’était génial.”

Rockyview est le premier hôpital au Canada à utiliser la réalité virtuelle afin de permettre aux patients de soulager leur douleur, leurs nausées et leur anxiété. L’hôpital a déclaré que les patients ont signalé une réduction de 75% de l’inconfort et une amélioration de 31% de l’expérience globale.

Un donateur anonyme a financé l’achat de deux casques Samsung Gear VR, qui, selon le personnel de l’hôpital, pourraient aider les patients qui dépendent d’analgésiques et de sédatifs. Les patients n’ont signalé aucun effet secondaire lié à l’utilisation de la VR et la méthode pourrait être utilisée comme thérapie complémentaire pour réduire la dépendance aux médicaments.

“Vous pouvez voir un effet immédiat dans leur langage corporel, dans leur respiration. Leur corps entier se détend”, a déclaré la physiothérapeute en soins des plaies Jaclyn Frank à CBC.

“Leur respiration ralentit et vous pouvez dire qu’ils ont été transportés ailleurs hors de la salle des soins et reçoivent ce qui peut être un traitement douloureux chez nous”, a-t-elle ajouté.

La technologie est actuellement testée dans les unités de soins intensifs et cardiaques de l’hôpital, tandis que les résultats de l’étude sont partagés avec les hôpitaux du pays.

“Nous cherchons en quelque sorte à étendre nos activités partout où cela pourrait être utile”, a déclaré Scout Windsor, technicien en télésanté de l’hôpital.

La technologie VR, a permis aux patients d’oublier la douleur. Une étude récente menée par l’hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, impliquant 100 patients, a révélé que ceux qui avaient regardé des vidéos apaisantes sur un casque de réalité virtuelle ont signalé une diminution de 24% de la douleur.

Partagez ce moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *