Un nombre croissant de stars de la Premier League utilisent un entraînement révolutionnaire en réalité virtuelle pour maintenir leur technique pendant la pandémie de coronavirus.

REZZIL Football VR
REZZIL
Source : businesscloud.co.uk

De nombreux clubs de première division dont le leader Liverpool ont dit à leurs équipes de ne pas s’entraîner et ne savent pas quand les séances reprendront.

Les joueurs utilisent donc chez eux la technologie de réalité virtuelle développée par la société Rezzil, basée à Manchester.

L’appareil, équipé d’un casque, de capteurs pour les pieds et les tibias, est de plus en plus réputé pour aider à la rééducation des joueurs d’élite en cas de blessures et pourrait désormais aider les joueurs à conserver leur vivacité d’esprit pendant leur isolement.

Sportsmail sait que quatre des Big Six traditionnels ont déjà installé des logiciels dans leurs complexes d’entraînement. Les entraînements comprennent des exercices de rondo ou de cochon au milieu, des entraînements de finition et une aide pour le chronométrage des têtes. Ils mesurent la conscience spatiale des joueurs établis et visent à améliorer la technique de ceux qui sont dans les académies.

Michail Antonio, de West Ham United, a entrepris trois séances avec le VR installé dans sa salle d’entraînement au cours de la semaine dernière, alors que l’équipe de David Moyes évite le terrain d’entraînement de Rush Green. Le logiciel a servi de « complément » à ce jeune homme de 29 ans depuis le mois d’août.

“Il s’agit de prendre conscience de ce qui vous entoure”, a déclaré Antonio à Sportsmail. Vous n’avez pas tout le temps du monde sur ce truc. Si vous prenez trop de temps, le ballon disparaît littéralement et un autre sort pour recommencer.”

“Je ne suis pas un footballeur connu pour sa sensibilité sur le terrain. Je suis connu pour ma force brute, ma puissance et ma rapidité. J’ai remarqué que ma conscience commence à s’améliorer, en sachant d’où viennent les gens. Cela m’aide.”

“En ce moment, vous voyez des garçons qui vont jouer à cinq pour garder leur touche. Au lieu de cela, je peux être chez moi et continuer à m’entraîner.”

Les développeurs affirment que la RV offre la même réponse neuroblastique qu’une vraie boule, spécifiquement pondérée pour chaque individu.

Les joueurs ont une vue à 360 degrés du terrain et les exercices se concentrent sur le type de pression cognitive qui se produirait pendant les matchs d’élite.

Vincent Kompany est conseiller stratégique chez Rezzil et Sportsmail comprend un joueur de Premier League blessé qui utilise actuellement le gadget pour mieux comprendre la philosophie tactique de son manager.

Les matchs de première équipe sont découpés et les joueurs sont plongés dans la réalité virtuelle pour revoir de leurs propres yeux des rediffusions spécifiques comme mécanisme d’apprentissage. On pense qu’un manager de l’EFL s’en sert beaucoup pour les comptes rendus d’après-match.

Antonio a affirmé que la RV lui a permis de rester à la hauteur de son toucher pendant deux périodes de blessure cette saison, dans un match obsédé par la culture du gain marginal.

“Pour la rééducation, c’était de la qualité”, ajoute-t-il. “Quand vous faites votre ischio-jambier, c’est le retour à la vitesse avec laquelle vous luttez. En utilisant Rezzil avant que je ne retourne sur le terrain, vous maintenez votre technique de balle et la conscience de votre cerveau jusqu’à ce que vous puissiez revenir sur le terrain.”

“Vous perdez votre forme physique si rapidement que vous devez faire le plein. Même si cela ne vous donne que cinq pour cent d’amélioration, c’est cinq pour cent de plus que la normale.”

“Ça a l’air réel. Votre cerveau se rééduque, votre corps tout entier croit qu’il donne des coups de pied et joue physiquement au football. Votre esprit pense que vous touchez un ballon, c’est ce qui vous donne cette netteté.”

« Quand les grands garçons s’impliquent, parlez-en ouvertement, les autres suivront. Ça va décoller ». Daily Mail


Les contenus sur les mêmes sujets :
Coronavirus, COVID-19, Football VR

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *