Les astronautes recevront un entraînement de la prochaine génération avant de monter à bord des vaisseaux spatiaux de la prochaine génération de Boeing.

Boeing VR
Connie Miller, ingénieur logiciel de Boeing, essaie un casque de réalité virtuelle Varjo, que les astronautes qui voyagent dans la capsule Starliner de Boeing utiliseront pour s’entraîner en vue de leurs missions.
(Image : © Boeing)

Les membres d’équipage qui se préparent à voler à bord de la capsule CST-100 Starliner de Boeing s’entraîneront à l’aide de casques de réalité virtuelle (RV) fournis par la société finlandaise Varjo, ont annoncé les deux sociétés aujourd’hui (11 juin).

Les dispositifs VR-2 de Varjo permettront aux astronautes de simuler, en haute résolution et avec une grande fidélité, tous les aspects d’une mission Starliner vers la Station spatiale internationale (ISS), ont déclaré les représentants de Varjo et de Boeing.

« Nous sommes fiers de fournir la technologie qui pousse les applications de formation industrielle à leur plus haut niveau, même dans l’espace », a déclaré Niko Eiden, co-fondateur et PDG de Varjo.

« Avec nos appareils, les astronautes peuvent voir et interagir virtuellement avec les interrupteurs et les panneaux de contrôle à l’intérieur de leur capsule Starliner et lire les données en temps réel sur les écrans de leur équipage », a déclaré M. Eiden. « Des avancées comme celle-ci ont le potentiel de transformer la façon dont tout pilote est formé. »

Boeing a développé le Starliner avec le financement du programme des équipages commerciaux de la NASA, notamment un contrat de 4,2 milliards de dollars signé en 2014 qui couvre également six missions opérationnelles avec équipage à destination et en provenance de l’ISS. SpaceX détient un contrat similaire, que la société d’Elon Musk remplira avec sa capsule Crew Dragon.

SpaceX vient de lancer sa première mission avec équipage, en envoyant les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley à l’ISS pour un vol d’essai appelé Demo-2. Starliner devrait suivre le mouvement assez rapidement ; Boeing prévoit de lancer sa version de Demo-2, appelée Crew Flight Test (CFT), au début de l’année prochaine.

Les astronautes qui effectueront le CFT, Chris Ferguson de Boeing et Mike Fincke et Nicole Mann de la NASA s’entraînent pour leur mission depuis un certain temps déjà, en utilisant des maquettes du Starliner à Houston et d’autres outils. Le casque VR viendra compléter ce travail, ont déclaré les représentants de Boeing.

« Nous ne cherchons pas à remplacer les simulateurs physiques de Houston », a déclaré à Space.com Connie Miller, ingénieur logiciel de Boeing Starliner. « Mais cela va certainement améliorer cette formation, pour pouvoir la faire à distance ».

Un de ces « endroits éloignés » est le site de lancement lui-même, la station de l’armée de l’air de Cape Canaveral en Floride. Les astronautes passeront les deux semaines précédant le décollage en quarantaine au Centre spatial Kennedy de la NASA, situé à proximité, afin de s’assurer qu’ils décollent en bonne santé et ne transportent pas de germes pathogènes vers l’ISS. Grâce au nouvel outil de RV, les membres de l’équipage du Starliner peuvent poursuivre un entraînement approfondi en vue de leur mission pendant cette dernière ligne droite, a déclaré M. Miller.

Dans les deux prochaines semaines, Boeing prévoit d’envoyer le matériel VR en Floride, où Ferguson, le commandant du CFT, pourra commencer à travailler avec. Les roues de ce mouvement ont été mises en route il y a plusieurs mois, mais le déploiement a été stoppé par les mesures prises pour combattre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), a dit M. Miller.

L’émergence de la pandémie met en évidence le besoin de la technologie de la RV, a-t-elle dit.

« Nous avons eu la vision », a déclaré Mme Miller. « Nous n’avions pas réalisé que ce serait un élément obligatoire aussi rapidement qu’il l’a fait.

Les astronautes ont déjà utilisé des outils de RV auparavant ; les astronautes de la NASA utilisent couramment cette technologie pour se préparer aux sorties dans l’espace, par exemple. Mais l’entraînement du Starliner va innover par son utilisation intensive du matériel VR, qui aidera à préparer les astronautes à chaque aspect de leur mission, du décollage à l’atterrissage, ont déclaré les représentants de Boeing.

Varjo, pour sa part, appliquera les leçons tirées du travail du Starliner à d’autres aspects de ses activités, comme la formation des pilotes, a déclaré M. Eiden. Mais la compagnie tire également autre chose du partenariat nouvellement annoncé.

« C’est une de ces choses passionnantes ; nous avons un peu la fièvre de l’espace chez Varjo en ce moment aussi », a-t-il déclaré à Space.com. « Avoir la chance de participer à ce programme de Boeing est tout simplement fantastique ».


Les contenus sur les mêmes sujets :
formation VR

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *