Connue pour ses gants haptiques industriels microfluidiques, HaptX a annoncé qu’en collaboration avec Virginia Tech et l’université de Floride, ses équipes de recherche développent l’haptique corporelle. Tout cela a été rendu possible grâce à une subvention de 1,5 million de dollars US de la National Science Foundation (NSF).

Image conceptuelle de l'haptique du corps entier HaptX.
Image conceptuelle de l’haptique du corps entier HaptX

En matière de réalité virtuelle (RV), l’un des objectifs fantastiques souvent décrits dans les films est l’immersion corporelle complète, où les sensations numériques sont reproduites dans la vie réelle, de la poignée de main au coup de poing. L’équipe de recherche qui développe le système vise à utiliser la technologie microfluidique de HaptX avec un exosquelette robotisé.

Le financement fait partie de l’initiative nationale de robotique de la NSF, un projet de quatre ans appelé ForceBot. L’objectif est de simuler des objets virtuels avec un niveau de réalisme exceptionnel pour toute une série de tâches dans des environnements virtuels. Le retour d’information permettrait aux utilisateurs de ressentir la forme, le poids et la texture des objets numériques, de se déplacer naturellement sur un terrain virtuel, ainsi que de pouvoir utiliser un avatar robotique pour manipuler les objets.

« ForceBot fera progresser les connaissances à la convergence des domaines de la réalité virtuelle, du contrôle robotique, de la rétroaction sensorielle, de l’ergonomie et du facteur humain », a déclaré le Dr Alexander Leonessa, chercheur principal de Virginia Tech, dans un communiqué. « Nous sommes enthousiastes à l’idée de créer un système qui accroît l’immersion des utilisateurs de la RV dans des applications nécessitant des mouvements corporels intensifs comme la formation aux sports et aux compétences industrielles, les jeux, les interventions d’urgence, et bien d’autres encore ».

Exosquelette du bas du corps de HaptX, premier prototype. Crédit image HaptX
Exosquelette du bas du corps de HaptX, premier prototype. Crédit image HaptX

« Depuis la fondation de HaptX, nous avons envisagé de créer un système pour une haptique réaliste du corps entier », a déclaré Jake Rubin, fondateur et directeur général de HaptX. « Nous sommes ravis de collaborer avec la NSF et Virginia Tech pour construire une plate-forme qui simule des interactions réalistes avec le corps entier et qui aide à réaliser plus complètement la vision originale de notre société ».

Il faudra quelques années avant de pouvoir vivre le style de vie Ready Player One en RV, mais ce type de recherche est un pas de plus vers ce futur possible. Quant à la technologie actuelle, il y a toujours le système TactSuit de bHaptics ou la combinaison Teslasuit. Pour d’autres mises à jour de HaptX, continuez à lire Virtual-Guru.

Site officiel de HaptX ici.


Les contenus sur les mêmes sujets :
Simulations VR

Partagez ce moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *