La RV est la forme ultime d’évasion, et la technologie va dans ce sens. Découvrez les 7 meilleures sociétés de réalité virtuelle à surveiller en 2021.

Les 7 meilleures sociétés de réalité virtuelle à surveiller en 2021

Le marché mondial de la réalité virtuelle devrait plus que tripler au cours des sept prochaines années, passant de 21,83 milliards de dollars à 69,6 milliards de dollars en 2028. En tant que technologie toujours à l’horizon (les véhicules entièrement autonomes, ça vous dit quelque chose ?), il est peut-être tentant de considérer la RV comme un domaine d’intérêt intéressant mais improductif. Ce serait une erreur. Presque toutes les grandes entreprises technologiques investissent dans la RV et la réalité augmentée, et les prix prohibitifs et les gadgets encombrants qui faisaient de ce domaine une industrie de niche pour les amateurs font place à l’accessibilité et à la convivialité. Voici 7 meilleures sociétés de réalité virtuelle à surveiller en 2021.

1. Facebook Inc.

blank

Lors de la dernière conférence téléphonique sur les résultats de Facebook, le PDG Mark Zuckerberg s’est lancé dans le « metaverse », décrivant en termes élogieux un avenir où les gens peuvent travailler, jouer et vivre dans un monde numérique via des avatars. À cette fin, Facebook ne s’est pas contenté de parler : L’acquisition d’Oculus en 2014 a ouvert la voie à la position de leader qu’occupe aujourd’hui Facebook sur le marché des casques VR.

Dans un rapport publié en juin par le cabinet d’études IDC, il est indiqué qu’Oculus est le moteur de la croissance du marché mondial des casques de RV. Son prix de 299 € fait de l’Oculus Quest 2 de Facebook le casque grand public le plus abordable au monde. Cette accessibilité lui a permis de prendre une avance précoce en termes de parts de marché et, avec elle, les premiers développeurs de RV ont créé un afflux de nouveaux jeux. C’est le genre d' »effet volant » qui s’amplifie de lui-même et qui devrait permettre à Facebook de s’assurer une place forte dans le secteur pendant des années.

2. Sony Group Corp. (SONY)

blank

Si l’Oculus Quest 2 de Facebook fait du géant des médias sociaux l’une des valeurs de réalité virtuelle les plus intéressantes à suivre dans les années à venir, Sony n’est pas absente. En fait, son casque PlayStation VR est, selon les informations publiques les plus récentes, le casque VR le plus vendu de tous les temps, avec des ventes dépassant les 5 millions d’unités jusqu’au début de 2020.

Tout porte à croire que Facebook prendra le relais – selon les estimations de 2021, Oculus se vend trois fois plus vite que le PSVR, et IDC estime que Sony a pris la cinquième place des expéditions mondiales au premier trimestre – mais la compatibilité du PSVR avec la PlayStation 4 et la nouvelle console PS5, plus rapide, est une combinaison redoutable. Le plus grand concurrent direct de Sony dans le domaine des jeux vidéo, la gamme de produits Xbox de Microsoft, n’est pas compatible avec la VR, de sorte que le marché des jeux grand public est à la portée de Sony.

3. Microsoft Corp. (MSFT)

blank

Alors que Sony joue peut-être en solo en ce qui concerne les liens entre la RV et le marché des consoles, Microsoft ne se contente pas de rester les bras croisés et de laisser un marché technologique naissant et prometteur se faire engloutir par ses concurrents. Au lieu de s’intéresser aux consommateurs, Microsoft s’attaque à ce qui pourrait être un plus gros poisson : l’espace des entreprises. En effet, en mars, la société a signé un accord de cinq ans avec l’armée américaine – avec la possibilité d’une prolongation de cinq ans supplémentaires – d’une valeur maximale de 21,9 milliards de dollars pour fournir des casques Microsoft HoloLens à l’armée. Les casques de « réalité mixte » intègrent la réalité augmentée, ou AR, pour aider les humains dans leurs tâches et leur efficacité, avec des modèles allant de 3 500 à environ 5 000 dollars par appareil.

Les versions modifiées coûteront certainement plusieurs fois ce prix, et Microsoft ayant déjà prouvé que le HoloLens valait des milliards de dollars pour l’armée américaine, les applications commerciales du produit dans d’autres domaines – pensez aux soins de santé et à la fabrication – pourraient également représenter d’énormes marchés.

4. Alphabet Inc. (GOOG, GOOGL)

blank

Il n’est peut-être pas surprenant que Google, filiale d’Alphabet, soit un leader de la RV et de la RA. Ceux qui suivent cet espace se souviendront de l’entrée ratée du géant de la recherche dans les superpositions visuelles de la RA, avec la sortie en 2013 des Google Glass. Le produit a depuis subi plusieurs itérations et est aujourd’hui relégué à l’espace des entreprises. Mais les premières expérimentations commerciales de Google ont été suivies d’applications novatrices telles que Google Lens (recherche visuelle), les superpositions dans Google Maps, un champ florissant de créateurs de réalité virtuelle sur YouTube et des logiciels comme Google Earth VR, qui permet aux utilisateurs d’Oculus Rift d’explorer virtuellement n’importe quel endroit du monde. À mesure que cette technologie s’améliore, attendez-vous à ce que Google reste un acteur majeur parmi les valeurs de la RV et les leaders de la RA.

5. Apple Inc. (AAPL)

blank

Apple, la société la plus précieuse au monde avec plus de 2 500 milliards de dollars et membre du contingent vanté des valeurs FAANG, dispose du type de ressources dont la plupart des entreprises de cet espace ne peuvent que rêver. De plus, elle dispose d’une armée de développeurs dévoués qui créent des applications de réalité augmentée pour son omniprésente App Store. Il pourrait être prématuré de classer Apple parmi les meilleures valeurs de la RV, étant donné que la société n’a pas encore pénétré dans la réalité virtuelle, mais c’est simplement parce qu’Apple n’a pas encore perfectionné un tel produit.

Le populaire site Web de suivi d’Apple, MacRumors, a récemment fait état de spéculations selon lesquelles des centaines de personnes de la société travailleraient discrètement sur plusieurs produits, notamment un casque et des lunettes de réalité virtuelle compatibles avec la réalité virtuelle. Quelle que soit la véracité de cette rumeur, vous pouvez être sûr qu’Apple a tiré les leçons des précédents faux pas de ses rivaux dans ce domaine. Il est possible que l’un de ces produits soit lancé dès 2022.

6. Qualcomm Inc. (QCOM)

blank

Une autre façon intelligente d’investir dans la réalité virtuelle n’est pas d’acheter les sociétés de RV elles-mêmes mais d’acheter des actions dans les acteurs dérivés dont les produits rendent la technologie possible. Cela inclut l’achat d’actions de semi-conducteurs qui fournissent des puces pour les appareils de RV. C’est le cas de Qualcomm, un fournisseur de 160 milliards de dollars pour les entreprises figurant sur cette liste, notamment l’Oculus Quest 2 de Facebook, leader du marché, qui utilise la plateforme Qualcomm Snapdragon XR2. Les toutes nouvelles puces de réalité étendue de Qualcomm fonctionnent avec la 5G et permettent une combinaison harmonieuse de l’intelligence artificielle, de la 5G et de la réalité virtuelle et augmentée pour permettre des expériences que les consommateurs ne peuvent actuellement même pas imaginer. Si vous êtes convaincu que la RV sera dominée par les appareils mobiles, QCOM est un moyen judicieux de parier sur cette éventualité.

7. Nvidia Corp. (NVDA)

blank

La partie « réalité » de la RV repose en grande partie sur des graphismes convaincants qui rendent les expériences virtuelles réelles. Le fabricant de puces Nvidia est le meilleur des meilleurs dans ce domaine, avec ses processeurs graphiques haut de gamme, ou GPU, essentiellement considérés comme des composants indispensables pour les appareils de jeu haut de gamme. Cela inclut les casques VR, avec les GPU Turing et les GPU GeForce RTX de Nvidia à la pointe du progrès.

Nvidia s’enorgueillit d’une suite VRWorks qui fournit aux développeurs des outils pour créer des applications VR, et dans sa dernière annonce de résultats, la société a vanté la sortie de Nvidia Omniverse. Le PDG, Jensen Huang, l’a décrite comme « une plateforme de simulation dont la conception a duré près de cinq ans, qui permet de créer des mondes virtuels physiquement réalistes et de se connecter à d’autres plateformes numériques ». Selon lui, cette plateforme permet de créer des « jumeaux numériques et des métaverses industrielles ».


Les contenus sur les mêmes sujets :
réalité virtuelle

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.