Une demande de brevet d’Apple révèle qu’un futur casque VR pourrait être doté d’une solution cinématique, avec des transitions audio et vidéo pour éviter les accidents physiques.

Comment le casque VR d'Apple pourrait fonctionner sans accidents avec les meubles
Comment le casque VR d’Apple pourrait fonctionner sans accidents avec les meubles

Bien qu’Apple n’ait pas publiquement admis travailler sur un casque de réalité virtuelle (RV), elle continue de déposer des brevets relatifs à un tel dispositif. Le PDG d’Apple, Tim Cook, n’a pas hésité à souligner l’importance d’une technologie similaire, la réalité augmentée (RA), pour l’avenir. La RA va un peu plus loin que la RV, en permettant de voir le monde réel par transparence. Lorsque l’on utilise la RV ou que l’on voit le monde à travers un hublot de RA très fréquenté, il existe un risque inhérent de heurter des meubles ou d’autres objets physiques qui pourraient être bloqués par des images générées par ordinateur. Un récent brevet d’Apple aborde ce problème avec une solution différente des casques VR actuels.

Apple a exprimé son intérêt pour la RA en 2017, en lançant une interface pour développeurs appelée ARKit. Ce lancement avait plusieurs années de retard sur les premiers travaux de Google dans ce domaine, mais Apple a immédiatement pris une position de leader en permettant l’utilisation de cette technologie dans un grand nombre de ses appareils mobiles. Les modèles d’iPhone et d’iPad datant de 2015 ont eu accès à cette capacité et, à l’heure actuelle, Apple affirme avoir des centaines de millions d’appareils compatibles avec la RA. Bien que la RV ait ses propres défis à relever, elle est étroitement liée et un casque de RA complet comprendrait la RV comme un sous-ensemble de ses capacités.

Une récente demande de brevet d’Apple révèle qu’un futur casque VR d’Apple pourrait détecter les obstacles du monde réel et alerter le porteur afin qu’il puisse éviter d’entrer en collision avec des supports de télévision, des canapés ou d’autres objets proches. Ce processus comporte deux parties : d’abord la détection des objets trop proches du porteur, puis la communication du danger dans le monde VR, idéalement de manière à ce qu’il n’interfère pas avec l’utilisation et le plaisir du casque. La détection de la distance des objets est une affaire simple pour Apple, étant donné son historique de technologie de détection de profondeur que l’on retrouve dans Face ID, les photos en mode portrait et les scanners LiDAR. Toutes ces méthodes pourraient être utilisées pour un casque VR afin d’identifier les dangers potentiels pour une personne dont la vision est obscurcie par le monde virtuel généré par le casque.

Alertes de collision Apple VR

Apple VR
Apple VR

La demande de brevet d’Apple concernant la prévention des collisions d’un casque VR est plus avancée que celle du principal casque VR, l’Oculus Quest de Facebook. Le Quest demande à l’utilisateur de dessiner une zone de sécurité virtuelle sur le sol tout en affichant une vue AR basse résolution de la pièce et révèle cette limite sous la forme d’une cage graphique lorsque le porteur s’approche du bord. Bien que cela soit utile, un contour bidimensionnel ne tient pas compte des objets ayant des saillies à différentes hauteurs, comme les lampadaires et les téléviseurs muraux. La Quest dépend également de la précision du dessin de l’utilisateur et de la prise en compte de la portée des bras. La précision de la détection de la profondeur d’un futur casque VR d’Apple ne peut pas être comparée, mais il est suggéré qu’il pourrait prendre en compte les objets réels plutôt que de s’appuyer sur un contour prédéfini d’une zone sûre. La solution proposée par Apple pour alerter le porteur d’une collision potentielle est encore plus intéressante, puisqu’elle décrit un mélange avancé de scènes et de sons virtuels et réels.

La dissolution croisée d’Apple dans le monde réel est décrite comme pouvant correspondre à la perspective de la pièce réelle et faire disparaître certains éléments graphiques plus rapidement que d’autres, comme les murs, le sol et le plafond qui disparaissent plus rapidement que les personnages du jeu et les objets virtuels. Ces derniers pourraient apparaître derrière les objets de l’environnement réel, comme si des éléments des deux réalités se mélangeaient. 

Le document de brevet indique que l’audio du monde virtuel pourrait également être fondu en audio du monde réel. Les propriétés acoustiques sont également mentionnées comme un mélange de sons environnementaux virtuels et réels pendant la transition. Cela donnerait une expérience plus proche du cinéma, comme si l’on voyageait à travers un portail, que le changement abrupt qui résulterait d’une coupure nette ou d’un simple fondu, ce qui illustre bien le soin apporté par Apple à la planification. 

Cette fusion des mondes est décrite comme fonctionnant également dans les deux sens, ce qui signifie une transition lors de l’entrée et de la sortie de la RV et un changement partiel en cas de risque de collision avec des objets physiques. Bien qu’il ne s’agisse que d’une demande de brevet, les rumeurs et les fuites suggèrent qu’un casque VR d’Apple pourrait arriver dès l’année prochaine et ceci est un aperçu du type de travail avancé mis en œuvre dans la recherche d’un tel produit. 


Les contenus sur les mêmes sujets :
Apple VR

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.