Dans un futur avec des lunettes intelligentes, c’était logique. En l’état actuel des choses, c’était bizarre, et aussi fascinant.

Il y a un mini Pete Lau sur le bureau, et une paire géante de OnePlus Buds. Capture d'écran par Scott Stein/CNET
Il y a un mini Pete Lau sur le bureau, et une paire géante de OnePlus Buds.
Capture d’écran par Scott Stein/CNET

« Je me suis transformé en photographe au milieu d’un événement de presse qui s’est déroulé quelque part au-dessus de mon bureau », déclare Scott Stein de CNET. « Les nouveaux OnePlus Buds sans fil de OnePlus planaient devant moi, vus à travers l’écran de mon téléphone grâce à la technologie de réalité augmentée. Je pouvais me tourner et les regarder sous différents angles. Je me suis approché de très près. Et j’ai commencé à prendre des photos du produit. Des captures d’écran, oui, mais je pouvais me pencher et voir des détails que j’aurais normalement voulu découvrir lors d’un événement en personne. J’ai peut-être eu un avant-goût du nombre d’événements qui auront lieu dans les prochaines années. Et si jamais il y avait un événement à la recherche de lunettes intelligentes magiques pour la RA, l’expérience de OnePlus, qui a dévoilé mardi son nouveau téléphone Nord et ses écouteurs sans fil, était la bonne. » Ajoute-t-il.

Le monde est devenu une expérience en avance rapide sur les événements virtuels, avec et sans casque. On a fait des rencontres virtuelles dans des salles de classe imaginaires avec Microsoft, on a regardé des casques de RV et on est allé à d’innombrables zooms et chats vidéo. Mais la tentative de OnePlus d’une expérience de RV était quelque chose de différent, même pour quelqu’un comme moi qui a essayé beaucoup de trucs de RV.

Vous pouvez penser que la RA (réalité augmentée) est un gadget, et sur les téléphones et les tablettes, il est difficile de ne pas ressentir cela. Je ne m’attendais pas à ce que OnePlus organise un événement sur la RA. Mais j’ai vérifié en utilisant un iPhone, en téléchargeant l’application requise et en y participant. Le tout était pré-enregistré, mais ressemblait beaucoup à des événements auxquels j’ai assisté en personne ou en streaming : le public plein d’avatars, le compte à rebours, et même un discours d’ouverture prononcé par un mini hologramme du PDG de OnePlus, Pete Lau.

Les éléments de la RA avaient besoin que j’ancre un endroit dans ma chambre où tout pourrait se centrer : Mon grand bureau en désordre fonctionnait, mais parfois je devais abandonner et me recentrer. Un écran de télévision flottant montrait des vidéos, ce qui était cool et un peu ridicule. Je suis en train de regarder sur un écran. Et maintenant, je regarde un écran virtuel dans mon écran.

Plus utiles étaient les sections de détachement, où le nouveau téléphone OnePlus Nord était détaillé, le téléphone se séparant en 3D, ce qui me permettait d’avoir une meilleure vue des pièces à l’intérieur. Je pouvais m’approcher des maquettes du téléphone et les regarder sous différents angles. Contrairement à une diapositive plate, je pouvais explorer. Ce n’était pas comme une démo virtuelle de produit, bien que OnePlus ait envoyé des cartes avec des codes QR pour que les gens aient plus de temps virtuel avec le produit, mais c’était proche.

Je me suis davantage imprégné du rythme virtuel lors de la révélation des écouteurs sans fil de l’entreprise. J’ai pris des photos en regardant vers le haut, vers le bas et entre les deux. J’ai pu les sentir, en quelque sorte.

Les OnePlus Buds, flottant dans l'air au-dessus de mon bureau alors que j'essayais de prendre des photos virtuelles du produit à la volée. Scott Stein/CNET
Les OnePlus Buds, flottant dans l’air au-dessus de mon bureau alors que j’essayais de prendre des photos virtuelles du produit à la volée.
Scott Stein/CNET

Ce que je voulais vraiment, c’était de sentir les dimensions en 3D, et non pas de tenir un téléphone tout le temps. Il est fatigant d’installer un appareil pour regarder une présentation entière, même une demi-heure. Il semble bien que le message de OnePlus était de souligner l’importance de la RA, ce que font également Apple, Qualcomm, Google, Samsung et d’autres. Il ne nous manque plus que les lunettes pour la regarder.

Outre les appareils coûteux destinés aux entreprises, comme le Magic Leap et l’HoloLens, la promesse de lunettes plus petites, connectées au téléphone, n’est pas encore arrivée. De plus, contrairement aux expériences de RV avec des visionneuses moins chères de type Cardboard il y a quelques années, la RV n’a pas cela non plus. Tout ce que nous avons, c’est la RA qui est possible en tenant votre téléphone ou votre tablette et en faisant apparaître des choses sur votre écran.

Je préfère regarder un dévoilement en étant assis plutôt que de tenir mon téléphone tout le temps. Mais surtout, je préfère porter des lunettes intelligentes qui pourraient me permettre de rester assis pendant tout un briefing virtuel. J’ai eu un briefing virtuel pour les prochains casques Qualcomm, via une application de Spatial… mais cela nécessitait d’avoir un casque VR. Et cette expérience a aussi eu son lot de plantages et de bogues.

Je ne pense pas avoir vu une présentation de RV à domicile aussi ambitieuse que celle que OnePlus vient de tenter. Et dans quelques années, peut-être que ce sera le modèle de la façon dont les événements virtuels peuvent réellement avoir lieu, parce que je n’imagine toujours pas aller de sitôt à un événement technologique en personne.


Les contenus sur les mêmes sujets :
Réalité augmentée

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *