Magic Leap 2 est-il la technologie XR qui incitera les consommateurs à passer plus de temps dans le Métaverse ?

Les lunettes AR Magic Leap 2 ouvriront-elles la voie au Métaverse ?
Les lunettes AR Magic Leap 2 ouvriront-elles la voie au Métaverse ?

Les gens attendent les lunettes AR d’entreprise de Magic Leap, qui seront bientôt commercialisées. Baptisées Magic Leap 2, elles devraient être meilleures que leur prédécesseur de 2018, qui a fait un flop. L’annonce de Magic Leap arrive à point nommé, alors que l’intérêt pour le métaverse monte en flèche. Tout le monde se demande si Magic Leap 2 ouvrira la voie à l’adoption généralisée du métaverse.

Si Magic Leap a ébloui les consommateurs avec son casque de réalité augmentée lancé il y a près de quatre ans, ce n’est pas son objectif cette fois-ci. Une incursion dans le Métaverse n’est pas ce que Peggy Johnson, PDG de Magic Leap, a en tête pour l’entreprise.

Magic Leap a décidé de se concentrer sur une niche étroite d’entreprises clientes où la RA est déjà couramment utilisée pour la formation et l’assistance sur le terrain. M. Johnson estime que sa technologie n’est pas encore prête à devenir un produit grand public conçu pour le Métaverse.

Cependant, Mme Johnson admet que le battage médiatique autour du Métaverse a renvoyé l’attention sur la RA et la RV. Elle reconnaît que la nouvelle orientation de Magic Leap 2 préparera l’entreprise à ce qui va suivre. Mais il est trop tôt pour savoir si la tendance des métavers va monter en flèche ou non, et l’entreprise préfère ne pas trop s’associer à ce concept.

Trouver la bonne technologie XR pour le Métaverse

Pour convaincre les consommateurs de s’intéresser au Métaverse, il faut trouver le bon matériel XR. Les géants de la technologie sont en course pour développer le matériel qui catapulterait l’adoption généralisée du Métaverse, mais personne n’en est encore loin.

Sravanth Aluru, PDG et cofondateur d’Avataar, une entreprise qui utilise la RA pour façonner l’expérience d’achat en ligne des consommateurs, affirme que le processus de création de casques de RA ne sera pas un changement radical du jour au lendemain. Tout comme le développement des smartphones, il s’agira d’une évolution technologique progressive. Pour l’instant, nous pouvons nous attendre à des casques encombrants qui sont plus acceptables dans les entreprises. Il faudra attendre des années avant de voir des lunettes AR aussi légères que des lunettes de soleil ou des lentilles de contact.

Pour Aluru, les entreprises technologiques doivent relever les défis suivants pour proposer un matériel XR gagnant que les consommateurs adopteront rapidement :

  • Il doit être pratique et facile à utiliser. La plupart des appareils XR disponibles sur le marché sont encombrants en raison de la puissance de traitement élevée nécessaire pour les prendre en charge.
  • Le champ de vision (FOV) doit être aussi proche que possible de la vision naturelle. La plupart des matériels XR ont un champ de vision qui rappelle celui des jumelles.
  • La connectivité doit être transparente et éviter les décalages lors des déplacements.
  • Il doit reconnaître que les capacités cognitives humaines sont limitées et doit optimiser l’affichage des informations et les activités.

Les lunettes AR Magic Leap 2 et le Métaverse

Ceux qui ont essayé Magic Leap 2 ont commenté la promesse que les lunettes AR ont pour le Métaverse. Les lunettes Magic Leap 2 sont dotées d’une technologie de gradation dynamique qui aide le contenu numérique à se démarquer du monde réel en réduisant certaines parties de la vision de l’utilisateur à une quasi-obscurité. Cette transition transparente entre la réalité augmentée et la réalité virtuelle est une caractéristique qui peut être très utile dans le Métaverse.

blank

Le Magic Leap 2 est également passé à l’Android open-source, plutôt que d’utiliser un système d’exploitation personnalisé. Cela ouvre la voie à un écosystème où les développeurs d’applications peuvent expérimenter et alimenter la croissance de la technologie XR.

Comme l’a indiqué M. Aluru, les applications professionnelles des dispositifs de réalité augmentée devraient d’abord être largement utilisées avant de faire partie du grand public. La stratégie de Magic Leap consistant à se concentrer sur des entreprises de niche semble être la bonne pour le moment.

Alors que Magic Leap continue à faire des progrès dans le domaine des wearables, Aluru conseille de prendre en compte l’expérience complète du client lorsqu’il porte l’appareil. Il s’agit notamment d’avoir une connaissance contextuelle de la façon dont leur technologie est utilisée. Ce sera la clé d’une adoption généralisée.

Magic Leap 2 : une deuxième chance de succès ? 

Il n’y a pas beaucoup de différences entre le Magic Leap 2 et son prédécesseur, le Magic Leap 1. Visuellement, les deux se ressemblent et ont les mêmes composants. Les seules différences sont un FOV plus grand, l’utilisation du suivi optique, un processeur plus puissant et la technologie de gradation sélective.

Cependant, l’accent mis par Magic Leap sur les entreprises est ce qui pourrait catapulter Magic Leap 2 vers le succès. En établissant une identité dans un créneau qui utilise déjà la technologie de la RA, l’entreprise se positionne de manière à pouvoir prendre le contrôle du Métaverse lorsque l’occasion se présentera.

Comme le souligne M. Aluru, il faudra encore des années avant de disposer d’un appareil convivial à porter toute la journée. Mais comme les consommateurs continuent de chercher de nouvelles façons de s’engager dans les environnements numériques, y compris la façon dont ils font leurs achats en ligne, les wearables sont la prochaine évolution logique.

Mais est-ce que le Magic Leap 2 va dans cette direction ?


Les contenus sur les mêmes sujets :
lunettes AR, Magic Leap One

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.