Début octobre, 400 personnes sont réunies dans le nouveau théâtre de réalité virtuelle de National Geographic à Washington, ils ont utilisé des casques VR et le photographe Aaron Huey était en train de les guider au long des falaises du monument national de Bears Ears, dans l’Utah. C’est l’une des nombreuses façons dont Nat Geo, qui est âgée de 130 ans, tente d’attirer les jeunes qui ont moins de 24 ans. Le magazine veut diffuser son contenu sur des plates-formes telles que Wattpad, IGTV et Snapchat.

Logo National Geographic
Logo National Geographic

“Nous savons que pour rester pertinent, nous devons créer un contenu exceptionnel qui atteigne nos lecteurs où qu’ils soient”, a déclaré Jill Cress, directrice du marketing et de la publication chez National Geographic. “Il faut comprendre que nous n’allons pas forcément engager un nouveau public plus jeune venant de nos chaînes traditionnelles, nous allons créer un contenu de manière spécifique à la plate-forme”.

L’audience de National Geographic à travers ses propriétés est plus ancienne. L’âge médian de ses lecteurs de magazines, par exemple, est de 47 ans, selon le kit média de la société publié au printemps 2018. Les 18-24 ans ne représentent que 13,4% de ses lecteurs. Selon le kit de presse, les 25 à 64 ans représentent 65,5% et les plus de 65 ans, représentent 21,3%.

À cette fin, Nat Geo réoriente son contenu télévisé et magazine sur des événements et des plates-formes sociales qui attirent les jeunes. L’expérience de réalité virtuelle, par exemple, a été inspirée par la couverture de Nat Geo en novembre. Nat Geo adopte également les formats visuels de la génération Z, tels que la vidéo verticale et la vidéo OTT.

Nat Geo est déjà le magazine le plus suivie sur Instagram avec 92,8 millions d’abonnés. En juin, elle a commencé à tester IGTV, la nouvelle fonctionnalité d’Instagram pour la vidéo longue durée. National Geographic a diffusé sur IGTV le dernier épisode de sa série documentaire “One Strange Rock” en vidéo verticale. Il a écrit un article du mois de septembre intitulé “The Story of a Face” dans un magazine de 9000 mots sur le plus jeune greffé au visage de l’histoire des États-Unis, avec 25 chapitres sur Instagram, il a été visionné plus de 5,8 millions de fois.

Sur Snapchat, Nat Geo utilise sa chaîne Discover pour se concentrer sur la faune, les cultures et la science. Le nombre d’abonnés a augmenté de 160% à 3 millions l’année dernière, a déclaré Cress.
Pour un public encore plus jeune, Nat Geo a lancé quatre compétences pour enfants sur Amazon Alexa. Ces compétences sont principalement des quiz et elles viennent avec des contrôles parentaux. En juillet, le magazine a relancé sa chaîne YouTube de National Geographic Kids, où il publie une vidéo par jour et compte 168 615 abonnés, et il a environ 500 000 visionnements par mois.
Cela aide Nat Geo afin que ses principaux thèmes comme (environnement, science et innovation, exploration et aventure) deviennent des sujets populaires auprès de la génération Zers. Il y a deux semaines, la société a demandé aux utilisateurs de la plate-forme de narration sociale Wattpad d’écrire des histoires de 500 mots sur le plastique, un thème lié à son article de couverture du numéro de juin consacré à l’impact environnemental du plastique. Le concours Wattpad a encouragé les participants à s’engager à réduire leur consommation de plastique avec l’hashtag #PlanetorPlastic. En 16 jours, Nat Geo a reçu 30 000 abonnés sur Wattpad.

En général, les jeunes moins de 24 ans sont moins intéressés par les documentaires, mais avec la technologie, les médias sociaux et la réalité virtuelle, National Geographic a réussi à s’introduire dans le quotidien des jeunes gens. De nos jours, la majorité des jeunes naviguent dans les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat ou YouTube, et c’est pour cette raison que les propriétaires des business doivent cibler leur public à partir des médias sociaux.


Les contenus sur les mêmes sujets :
Vidéos 360°

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *