Raja Koduri, vice-président senior d’Intel, estime que pour alimenter le « métaverse« , il faudra des machines beaucoup plus puissantes que celles dont nous disposons aujourd’hui.

Le métaverse a besoin d'une puissance de calcul 1000 fois supérieure, selon un vice-président d'Intel
Le métaverse a besoin d’une puissance de calcul 1000 fois supérieure, selon un vice-président d’Intel

Dans un blog publié la semaine dernière, M. Koduri a estimé qu’il faudrait « multiplier par 1 000 l’efficacité de calcul par rapport à l’état actuel de la technique » pour alimenter « une informatique persistante et immersive, à l’échelle et accessible à des milliards d’humains en temps réel ». Je suppose qu’un Meta Quest 2 ne fera pas l’affaire, alors.

Il faut reconnaître que Koduri envisage une version haut de gamme de cette plate-forme avec des avatars et des environnements réalistes qui mélangent notre réalité avec des éléments virtuels, mais ces statistiques poussent tout de même à réfléchir.

En ce qui concerne spécifiquement Intel, M. Koduri a déclaré que l’entreprise cherche à améliorer trois domaines clés : l’intelligence, les opérations et l’informatique. L’intelligence fait référence à un « modèle de programmation unifié et à des outils de développement logiciel », les opérations couvrent « la couche d’infrastructure qui fournit des calculs aux utilisateurs au-delà de ce qui est disponible localement », et l’informatique signifie simplement la puissance brute réelle nécessaire pour faire fonctionner la plate-forme.

Aujourd’hui encore, nous assistons aux prémices de ce que certains espèrent être un métaverse à part entière sur plusieurs plateformes. Des applications de RV sociale comme Rec Room et VRChat permettent aux utilisateurs de créer leurs propres avatars et mondes à explorer, tandis que Facebook a changé de nom pour Meta afin de refléter son ambition de faire de cette plateforme une réalité dans les années à venir. La société dispose également de sa propre gamme d’applications Horizon qui couvrent différents éléments de la RV sociale.

Quels que soient les travaux en cours aujourd’hui, les propos de Koduri suggèrent que nous sommes peut-être à des décennies de voir quelque chose qui ressemble vraiment à un métaverse en ligne persistant.


Les contenus sur les mêmes sujets :
Meta

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 27 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.