Les organisations environnementales ont lancé plusieurs projets de réalité virtuelle dans le but de tenir les gens informés des effets des changements climatiques.

Un homme portant un casque VR dans la forêt
Photo d’un homme portant un casque VR dans la forêt

Les projets de réalité virtuelle ont fourni une approche nouvelle à des questions allant de l’entraînement militaire au conditionnement physique. Il n’est pas surprenant que les efforts en cours pour lutter contre le changement climatique puissent également bénéficier de la RV.

Le changement climatique est une menace importante qui a suscité des inquiétudes dans le monde entier. De l’évolution des régimes météorologiques à l’élévation du niveau de la mer, l’impact du changement climatique est mondial et d’une ampleur sans précédent.

Selon les rapports, 11 pour cent de la population mondiale (environ 800 millions de personnes) sont vulnérables à ces impacts. Il n’est donc pas surprenant que les Nations Unies aient décrit les changements climatiques comme l’enjeu déterminant de notre époque.

Les préoccupations relatives au réchauffement de la planète ont augmenté considérablement depuis 2013. Les militants pour le climat du monde entier organisent maintenant des manifestations et des actions de désobéissance civile non violente pour sensibiliser le public à ce problème.

Quoi qu’il en soit, quelques personnes sont moins préoccupées par les effets des changements climatiques.

Selon Pew Research, environ 20 % de la population mondiale estime que le réchauffement de la planète est une menace mineure. Par contre, 9 % disent que ce n’est pas du tout une menace.

Aux États-Unis, 23 % disent que le changement climatique est une menace mineure, tandis que 16 % pensent qu’il n’est pas une menace du tout.

Bien que diverses approches puissent aider à résoudre les divergences d’opinion sur l’ampleur de la menace, la réalité virtuelle est peut-être la plus efficace.

Pourquoi la Réalité Virtuelle peut nous motiver à résoudre la crise climatique ?

La RV est engageante et immersive. Par conséquent, elle pourrait être un outil utile pour stimuler l’empathie et motiver l’action.

De plus, des études antérieures suggèrent d’utiliser la réalité virtuelle pour engager et changer les comportements.

Les chercheurs du Virtual Human Interaction Lab de l’Université de Stanford ont révélé qu’une personne est plus susceptible d’économiser du papier si elle a fait l’expérience de la RV en coupant un arbre. Il s’agit notamment de ressentir les vibrations et le son de la tronçonneuse, ainsi que de faire l’expérience de l’écrasement de l’arbre.

En gardant cela à l’esprit, voici quelques-uns des projets de RV les plus immersifs qui existent.

5 Projets de réalité virtuelle pour aider à lutter contre le changement climatique

Examinez les projets de RV décrits ci-dessous.

1. C’est le changement climatique

Il s’agit d’une vaste série de documents de réalité virtuelle de Participant Media et de Condition One. Elle permet aux spectateurs d’explorer les coins les plus éloignés de la terre pour découvrir les gens qui sont les plus touchés par le changement climatique.

C’est le changement climatique qui offre une vue immersive de la façon dont les gens endurent l’impact du réchauffement de la planète, de la déforestation, des feux de forêt, de la sécheresse et de la famine.

Danfung Dennis et Eric Strauss ont créé cette série de documentaires de 29 minutes dont la première a eu lieu en 2018.

2. Tree (Arbre)

Tree est un projet de réalité virtuelle qui vous transforme en un arbre de la forêt tropicale. En tant que tel, votre corps peut servir de tronc à l’arbre, tandis que vos bras seraient les branches.

En plus d’offrir une expérience de première main de la croissance de l’arbre, du semis jusqu’à la fin de sa vie, les spectateurs seront également témoins de ses défis.

Les arbres sont notre meilleure défense contre les changements climatiques. Pourtant, une étude publiée dans la revue Nature suggère que 46 pour cent des arbres du monde ont été coupés depuis que les humains ont commencé à abattre des forêts.

Le projet de RV, Tree, peut éduquer les téléspectateurs sur la beauté et la fragilité de la nature. Cela pourrait finalement conduire à plus d’empathie pour la vie végétale.

3. La fonte du Groenland

Greenland Melting est une expérience de RV qui éduque les téléspectateurs sur l’effet des eaux chaudes de l’océan sur les glaciers du Groenland

Les téléspectateurs feront l’expérience d’être au Groenland et de se tenir dans l’eau devant un glacier. Ils seront également témoins de paysages époustouflants sous l’océan, tandis que deux scientifiques de la NASA expliqueront comment les eaux chaudes font fondre les glaciers.

Le projet de réalité virtuelle a été inspiré par les appels au retrait des États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat.

4. Nous vivons dans un océan d’air

Cette expérience de RV immersive révèle comment la respiration relie les plantes et les humains. Elle vous emmène dans une forêt ancienne pour voir l’arbre Séquoia et assister à l’échange visible d’oxygène et de dioxyde de carbone.

Bien que l’expérience « Nous vivons dans un océan d’air » ne soit pas aussi obsédante que dans les trois autres projets de réalité virtuelle, l’expérience de 20 minutes donne un aperçu visuel de notre place dans le monde.

Elle nous aide à devenir plus conscients de la planète et de ses parties. Et cela pourrait accroître la volonté de la protéger.

5. IMMERSE

Une organisation à but non lucratif, The Hydrous a développé IMMERSE, pour sensibiliser les gens à la menace que représente la hausse de la température de l’océan pour les récifs coralliens.

Dans le cadre de cette expérience, vous deviendrez un plongeur accompagnant la biologiste marine et PDG de Hydrous, le Dr Erika Woolsey, alors qu’elle nage à côté de tortues de mer, de raies manta et de requins. Comme Hydrous l’a décrit, c’est un voyage de science, d’amour et de magie dans l’océan.

IMMERSE a été co-développé par Horizon Production. La première a eu lieu au Festival international du film océanique à Fort Mason, San Francisco.


Les contenus sur les mêmes sujets :
réalité virtuelle pour le changement climatique, VR et changement climatique, VR et nature

    Partagez ce moment !

    Publié par Al

    Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *