La technologie de la réalité virtuelle (RV) s’est avérée avoir un certain nombre d’utilisations pour les personnes handicapées.

Personnes handicapées
Photo de Personnes handicapées

Sienna Fisher, de Chichester, souffre d’un type de dystrophie musculaire depuis sa naissance et n’a jamais pu marcher sans aide.

Elle a partagé avec Access Mobility Professional, sa découverte de la RV et de la manière dont elle peut aider les personnes vivant avec un handicap.

Les personnes handicapées qui utilisent des fauteuils roulants

« J’ai personnellement utilisé un fauteuil roulant toute ma vie », a-t-elle écrit, « mais il y a des gens qui commencent à utiliser un fauteuil roulant [plus tard dans la vie] et qui ont du mal à s’y habituer ».

La RV peut aider en simulant des situations telles que les passages à niveau ou les espaces intérieurs étroits, a écrit Mme Fisher, en leur donnant de l’entraînement avant qu’ils n’essaient la vraie chose.

Elle a ajouté que la RV peut également être utilisée dans la réadaptation des utilisateurs de fauteuils roulants qui apprennent à marcher. Elle a écrit : « Une expérience de marche simulée peut déclencher le cerveau d’un patient pour qu’il s’adapte plus rapidement à de nouvelles aptitudes motrices ».

Déficience visuelle

La RV est maintenant utilisée par plus de 250 millions de personnes dans le monde qui souffrent d’un certain degré de déficience visuelle.

« Par exemple, » dit Fisher, « une startup basée à Londres a développé il y a quelques années un casque de RV qui aide les personnes souffrant de déficience visuelle à retrouver une vision presque normale.

Elle a mentionné un appareil appelé SightPlus, ainsi que le Relumino de Samsung, qui tous deux améliorent la vue des utilisateurs, ce qui est bénéfique pour la santé mentale, la capacité d’apprentissage et la qualité de vie en général.

Divertissement et santé mentale

Les avantages de la RV en matière de divertissement peuvent aussi être puissants, a écrit Fisher. « Les personnes handicapées sont confrontées à un stress mental important », a-t-elle expliqué.

L’aspect ludique de la RV peut non seulement offrir une évasion passionnante de la vie réelle aux personnes handicapées tout comme à n’importe qui d’autre, mais il peut aussi simuler des activités auxquelles elles ne peuvent généralement pas participer.

« Par exemple, j’aime toujours faire de la randonnée, mais je ne pouvais pas le faire à cause de mon fauteuil roulant », a déclaré Mme Fisher. « Dans un atelier à Londres, j’ai essayé un ensemble de RV qui simulait la marche sur des pierres au sommet de la montagne. Cela semblait si réel et j’étais heureuse de pouvoir faire l’expérience de la randonnée ».

L’avenir de la RV

Pour l’avenir, M. Fisher espère que la disponibilité de cette technologie continuera à augmenter et que les scientifiques lui trouveront d’autres utilisations thérapeutiques.

« Dans les années à venir, nous pourrions même voir des médecins prescrire des casques de RV« , a-t-elle écrit.


Les contenus sur les mêmes sujets :
VR utilisations

Partagez ce moment !

Publié par Al

Abdelghafour Lammamri, 26 ans, Rédacteur Web, passionné par le monde des technologies (les smartphones et la réalité virtuelle/augmentée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *